IM­MENSE SUC­CÈS POUR GIA­CO­MET­TI

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - SAN­DRA GO­DIN

Il s’agit sans sur­prise d’un grand suc­cès pour le Mu­sée na­tio­nal des beaux-arts du Qué­bec et le pa­villon Pierre-Las­sonde. L’ex­po­si­tion Al­ber­to Gia­co­met­ti, for­mi­dable ré­tros­pec­tive consa­crée à l’un des plus grands sculp­teurs du 20e siècle, a at­ti­ré plus de 100 000 vi­si­teurs jus­qu’à main­te­nant.

L’acha­lan­dage im­por­tant a même pous­sé le MNBAQ à re­voir ses heures d’ou­ver­ture pour les re­tar­da­taires qui sou­hai­te­raient dé­cou­vrir — ou re­dé­cou­vrir — l’ex­po­si­tion, une ex­clu­si­vi­té ca­na­dienne qui se ter­mine le 13 mai. Les oeuvres met­tront en­suite le cap vers New York, puis à Bil­bao.

Le suc­cès re­pose entre autres sur le fait qu’il y a plu­sieurs an­nées (plus de 15 ans), que les oeuvres de Gia­co­met­ti n’avaient pas fait le voyage jus­qu’en Amé­rique.

OEUVRES PHARES

L’ex­po­si­tion met en scène 230 sculp­tures, pein­tures et des­sins de l’ar­tiste suisse ita­lien, pa­ri­sien d’adop­tion et fi­gure em­blé­ma­tique de l’art contem­po­rain, à tra­vers un par­cours émou­vant qui ex­pose ses oeuvres, des pre­mières jus­qu’aux der­nières. Un par­cours qui té­moigne de la di­ver­si­té de styles in­com­pa­rable dans la­quelle l’ar­tiste s’est in­ves­ti.

Il a, au cours d’une carrière qui s’étend sur quatre dé­cen­nies, ex­plo­ré le sur­réa­lisme, le fi­gu­ra­tif et le cu­bisme, entre autres. Ob­sé­dé par la re­pré­sen­ta­tion de l’être hu­main, il a aus­si créé une sé­rie de bustes à par­tir de ses mo­dèles, son frère Die­go et sa femme An­nette.

Par­mi les oeuvres phares, on trouve L’homme qui marche, Le nez, L’homme qui pointe, La boule sus­pen­due. Au­tant d’oeuvres qui ex­plorent les thèmes chers à l’ar­tiste, comme l’hu­ma­ni­té, la mort, l’éro­tisme.

SCÉNOGRAPH­IE EXEM­PLAIRE

Pré­sen­tée sur des socles blancs dans des salles blanches, au Tate Mo­dern de Londres, l’ex­po­si­tion du MNBAQ dé­tonne, de fa­çon po­si­tive, de celle pré­sen­tée dans la ca­pi­tale an­glaise l’an der­nier, avec ses socles en bois clair. Il faut sou­li­gner la scénograph­ie exem­plaire de l’ex­po­si­tion, to­ta­le­ment au ser­vice de l’oeuvre ma­gis­trale, si­gnée Jean Ha­zel, de­si­gner du mu­sée.

Connaître la vie et la dé­marche de Gia­co­met­ti per­met gran­de­ment de mieux ap­pré­cier son oeuvre et d’en­ri­chir la vi­site. Un es­pace a été amé­na­gé pour la dif­fu­sion d’ex­traits d’un film où on peut voir l’ar­tiste à l’oeuvre. Tour­né en 1964, il s’agit d’un en­tre­tien ex­cep­tion­nel qui ouvre les portes de son tra­vail et de sa re­la­tion com­plexe avec les mo­dèles vi­vants.

L’ex­po­si­tion Al­ber­to Gia­co­met­ti se dé­roule jus­qu’au 13 mai au Mu­sée na­tio­nal des beauxarts du Qué­bec.

PHO­TO COURTOISIE, IDRA LABRIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.