INTUITIVE DANS SES CHOIX

Dès qu’elle en a le temps, la chan­teuse Alexe Gau­dreault adore pas­ser des heures dans une li­brai­rie… parce qu’elle lit vrai­ment de tout !

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES -

Pou­vez-vous com­men­cer par nous dire quel type de lec­trice vous êtes?

J’ai tou­jours été une grande lec­trice, parce que c’est fou ce que ça fait, la lec­ture. Ça dé­tend et c’est di­ver­tis­sant, mais ça dé­ve­loppe aus­si le vo­ca­bu­laire et se­lon ce qu’on lit, on ap­prend toutes sortes de choses. En va­cances, je peux ame­ner trois briques avec moi et les fi­nir bien avant le temps!

Et quel genre lit­té­raire pré­fé­rez-vous?

Je suis très intuitive dans mes choix. Si j’ai un après-mi­di re­lax, je vais al­ler faire un tour à la li­brai­rie et je peux fa­ci­le­ment pas­ser deux ou trois heures à feuille­ter des livres. Des fois, je vais choi­sir des ro­mans, et d’autres fois, ce se­ra des ou­vrages de dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel, des ré­cits au­to­bio­gra­phiques ou des es­sais. C’est vrai­ment large ! J’aime va­rier les genres, parce que je ne me lasse pas, dans ce temps­là !

Quand vous vous plon­gez dans un livre, qu’ai­mez-vous res­sen­tir?

En fait, c’est plu­tôt ce que je n’aime pas res­sen­tir : le temps. Quand je lis un livre, il faut que ça me touche et que ça me parle et que je le dé­vore d’un coup, sans que je sente la no­tion de temps. Comme je suis du genre à com­men­cer 36 af­faires à la fois, si je ne fi­nis pas de le lire dans les deux pre­mières se­maines, je risque de ne pas le fi­nir du tout !

Vous sou­ve­nez-vous du tout pre­mier livre qui a réus­si à vous bou­le­ver­ser?

Des fleurs sur la neige d’Éli­sa T., que j’ai lu quand j’avais 10 ans. Je suis al­lée à l’école avec son fils et c’est là qu’il m’a dit que sa mère était au­teure et qu’elle avait écrit un livre sur ce qui lui était ar­ri­vé quand elle était jeune. Elle a été hy­per mal­trai­tée dans sa jeunesse – elle a même été brû­lée au fer ! – et moi, ça m’avait bou­le­ver­sée de voir qu’une si pe­tite fille pou­vait vivre des hor­reurs pa­reilles. Ils en ont fait une té­lé­sé­rie dans la­quelle Cé­line Dion a joué.

Dans le cou­rant des der­niers mois, est-ce qu’un autre livre a réus­si à en faire au­tant?

Oui, Moi, Ma­la­la, je lutte pour l’édu­ca-

tion et ré­siste aux ta­li­bans, de Ma­la­la You­saf­zai, une mi­li­tante pa­kis­ta­naise qui a re­çu il y a quelques an­nées le Prix No­bel de la paix. Pour elle, rendre l’édu­ca­tion ac­ces­sible aux jeunes filles est vrai­ment un com­bat. Elle a re­çu des me­naces de mort et on a même es­sayé de l’as­sas­si­ner. Quand tu lis ce genre de livre là, tu te trouves chan­ceuse d’être ve­nue au monde au Qué­bec! Je suis très émo­tive et son his­toire m’a bou­le­ver­sée.

Avez-vous un écri­vain fé­tiche?

Pas vrai­ment, non. Quand j’étais jeune, je tri­pais sur Guillaume Mus­so, mais j’ai évo­lué comme lec­trice et je ne se­rais pas prête à dire que c’est mon au­teur pré­fé­ré ! En fait, à part des tri­lo­gies comme Millé­nium, j’ai ra­re­ment lu plus de deux livres d’un même au­teur.

Jus­qu’à pré­sent, quel se­rait votre pal­ma­rès des meilleurs livres ja­mais lus?

Je vais en ci­ter quatre :

1 Le poids des ombres de Ma­rie La­berge. Même s’il y a des meurtres et que c’est un peu moins mon bag, ce livre met en scène une re­la­tion mère-

fille qui m’a par­lé. 2 J’ai vrai­ment bien ai­mé King Kong

Théo­rie, un es­sai dans le­quel Vir­gi­nie Des­pentes ex­plique com­ment elle a pas­sé à tra­vers le viol et la pros­ti­tu­tion et com­ment elle s’en est sor­tie. C’est as­sez cru, mais c’est bon!

3 La déesse des mouches à feu de Ge­ne­viève Pet­ter­son, un livre qui ra­conte les pre­mières amours, la dé­cou­verte de la drogue et le cercle d’amis d’une ado. L’his­toire se dé­roule à Chi­cou­ti­mi, alors j’ai eu en­vie de la lire! Là en­core, c’est cru et c’est trash. 4 De syn­thèse de Ka­ro­line Georges, une grosse ré­flexion sur l’image et le pa­raître. Ça m’est ren­tré de­dans, car dans ma job, on a tou­jours Ins­ta­gram dans la face ! L’évo­lu­tion du per­son­nage est in­té­res­sante.

Qu’est-ce que vous vous pro­met­tez de lire sous peu ?

Bonne ques­tion ! Pro­ba­ble­ment un livre qui est sur mon éta­gère et qui s’in­ti­tule

Tout le monde vous di­ra non d’Hu­bert Man­sion. Ap­pa­rem­ment, tous les ar­tistes de­vraient le lire. C’est la bible du

show bu­si­ness, et ça fait long­temps que mon chum me dit de le faire !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.