EX­TRAIT EX­CLU­SIF

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES - – Marc Le­vy, Édi­tions Ro­bert Laf­font/Ver­si­lio

une at­ten­tion par­ti­cu­lière.

– Mademoiselle sor­ti­ra ce soir ? de­mande Dee­pak.

Ques­tion qui n’a rien d’in­dis­cret, puis­qu’il s’agit sim­ple­ment d’aver­tir son col­lègue de nuit, au cas où Mlle Ch­loé ait be­soin de ses ser­vices.

– Non, un bain chaud et je file au lit. Mon père est là ?

– Vous le sau­rez en ren­trant chez vous, lui ré­pond-il.

Dee­pak a deux re­li­gions, l’hin­douisme et la dis­cré­tion. De­puis trente-neuf ans qu’il est lif­tier dans un im­meuble cos­su de la 5e Ave­nue, il n’a ja­mais ré­vé­lé la moindre in­for­ma­tion sur les al­lées et ve­nues de ses em­ployeurs, en­core moins à leurs proches. »

Une fille comme elle,

« En cette fin d’après-mi­di, alors que dé­bute son heure de pointe, Dee­pak a dé­jà ef­fec­tué trois voyages. Un al­ler-re­tour au 7e étage pour mon­ter M. Williams, un chro­ni­queur de la chaîne Fox News. Un autre pour des­cendre M. Groom­lat, le comp­table qui oc­cupe un bu­reau au 1er étage. Et main­te­nant un tra­jet vers le 6e, avec le gol­den re­trie­ver des Clerc, un couple de Fran­çais. Leur gou­ver­nante ré­cu­pé­re­ra l’ani­mal sur le pa­lier, confie­ra à Dee­pak un billet de dix dol­lars qu’il re­met­tra aus­si­tôt au pro­me­neur de chiens qui at­tend son dû dans le hall.

Dee­pak consulte sa montre, Mme Col­lins ne tar­de­ra pas à l’ap­pe­ler. La veuve doit s’éver­tuer à fer­mer sa porte à triple tour, comme si quel­qu’un pou­vait pé­né­trer dans l’im­meuble sans qu’il l’ait ac­cueilli. Mais les ma­nies des oc­cu­pants, au No 12, Cin­quième Ave­nue, font par­tie de son quo­ti­dien ; plus en­core, elles le consti­tuent.

Après avoir ai­dé Mme Col­lins à re­ti­rer sa clé du ver­rou, il la conduit au rez-de-chaus­sée avant de re­mon­ter pres­to au 1er. Mlle Ch­loé l’at­tend de­vant la grille, elle le sa­lue en sou­riant, elle a dû naître avec un sou­rire aux lèvres. En en­trant dans l’as­cen­seur, elle lui de­mande comment s’est pas­sée sa jour­née, ce à quoi il ré­pond :

– Avec ses hauts et ses bas, mademoiselle.

Mettre la ca­bine par­fai­te­ment à ni­veau avec les pa­liers est tout un art. Dee­pak le fait les yeux fer­més, mais lors­qu’il convoie Mlle Ch­loé, de son bu­reau au 1er étage vers l’ap­par­te­ment qu’elle oc­cupe au 8e, il prête

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.