UN HOMME COM­BLÉ

Il tourne pré­sen­te­ment dans Uni­té 9 et dans la deuxième sai­son de Plan B, tout en se pré­pa­rant pour la sai­son es­ti­vale au Théâtre du Vieux-Ter­re­bonne. Ren­contre avec un homme com­blé, au tra­vail comme dans la vie.

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - NA­THA­LIE SLIGHT

Luc, tu in­car­ne­ras l’ex-ma­ri de Flo­rence (So­phie Lo­rain) dans Plan B.

Exac­te­ment. Lorsque j’ai re­çu les textes, ma blonde (Ca­the­rine Sé­nart) n’était pas à la mai­son. Je me suis ins­tal­lé de­vant mon or­di­na­teur, avec mon re­pas et un verre de vin. La lec­ture des deux pre­miers épi­sodes m’a ab­sor­bé à un point tel que j’ai à peine ava­lé une bou­chée de mon sou­per! (rires) Je campe un père de fa­mille, qui en­tre­tient de bons liens avec son ex, Flo­rence. C’est un beau per­son­nage, très riche sur le plan hu­main.

Un autre per­son­nage riche sur le plan hu­main, c’est ce­lui de Ste­ven dans Uni­té 9.

Je suis chan­ceux parce que, avec les an­nées, j’in­carne des per­son­nages qui s’ac­cordent avec qui je suis dans la vie. La spi­ri­tua­li­té, le bien-être, la mé­di­ta­tion... Il y a un peu de moi dans Ste­ven Picard. Ce per­son­nage me per­met d’ex­ploi­ter la com­pas­sion, un sen­ti­ment que je prio­rise au quo­ti­dien. C’est agréable de jouer un per­son­nage qui fait res­sor­tir l’hu­ma­ni­té, au-de­là de la cruau­té. Ce­la dit, j’aime aus­si jouer des per­son­nages très loin de moi. Je ne di­rais pas non à in­car­ner un fou ou un tueur en sé­rie ! (rires)

Tu te pré­pares à pas­ser l’été sur les planches dans Pierre,

Jean, Jacques au Théâtre du Vieux-Ter­re­bonne.

Don­ner la ré­plique à mes amis Be­noît Brière et Mar­tin Drain­ville, c’est du gros bon­heur. Plu­sieurs per­sonnes me de­mandent: « Ça ne te dérange pas de tra­vailler tout l’été ? » Eh bien, non! Ça fait 34 ans que je suis sor­ti de l’École na­tio­nale de théâtre, et j’ai presque tou­jours fait par­tie d’une pièce du­rant l’été. Ja­mais je n’ai eu l’im­pres­sion de perdre mon été, au contraire ! Je me fais de bonnes bouffes avec mon amou­reuse, je vois mes filles, je pro­fite de la sai­son es­ti­vale, parce qu’elle passe drô­le­ment vite pour moi.

Tes filles évo­luent dans quel do­maine ?

Ca­tou a 27 ans, elle est som­me­lière. Et Fan­nie, qui a 29 ans, ter­mine ses études en psy­cho­lo­gie. Donc, l’une me faire boire, et l’autre gué­rit mon âme. Je ne pour­rais pas être un pa­pa plus com­blé. (rires)

Pierre, Jean, Jacques, au Théâtre du Vieux-Ter­re­bonne du 7 juin au 18 août. thea­tre­du­vieux­ter­re­bonne.com

Plan B, sur l’Ex­tra de Tou.tv à la sai­son 2018-2019.

Uni­té 9, de re­tour à l’au­tomne, à Ra­dio-Ca­na­da.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.