LES ADIEUX DE SLAYER

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - RA­PHAËL GEN­DRON-MAR­TIN Le Jour­nal de Mon­tréal

Groupe de thrash mé­tal ac­tif de­puis 1981, Slayer a en­ta­mé sa tour­née d’adieu le 10 mai der­nier à San Die­go. En pré­vi­sion de son ul­time pas­sage au Qué­bec, mer­cre­di pro­chain à la Place Bell de La­val, voi­ci huit faits à sa­voir sur la for­ma­tion, qui compte en­core les membres fon­da­teurs Tom Araya et Ker­ry King. 1DÉBUTS CALIFORNIENS

C’est dans le sud de la Ca­li­for­nie que Slayer a vu le jour, en 1981. À l’époque, le groupe était consti­tué du bas­siste et chan­teur Tom Araya, des gui­ta­ristes Ker­ry King et Jeff Han­ne­man et du bat­teur Dave Lom­bar­do. À leurs dé­buts, les mu­si­ciens fai­saient des re­prises d’Iron Mai­den et de Ju­das Priest. C’est lors de la pre­mière par­tie pour le groupe Bitch, en 1983, que Slayer fut re­mar­qué par le fon­da­teur de l’éti­quette Me­tal Blade Re­cords.

2PREMIER AL­BUM AU­TO­FI­NAN­CÉ

En no­vembre 1983, le groupe s’ins­tal­la en stu­dio pour tra­vailler sur son pre­mier al­bum. N’ayant au­cun bud­get d’en­re­gis­tre­ment, les mu­si­ciens furent obli­gés de fi­nan­cer eux­mêmes la pro­duc­tion. Ils uti­li­sèrent les éco­no­mies d’Araya, qui tra­vaillait alors comme in­ha­lo­thé­ra­peute, et de l’ar­gent du père de King. Le mois sui­vant, ils lan­çaient Show No Mer­cy.

3EN FROID AVEC MEGADETH

Quelques mois après la sor­tie de leur pre­mier al­bum, les membres de Slayer ont pen­sé qu’ils ve­naient de perdre leur gui­ta­riste Ker­ry King. En fé­vrier, le mu­si­cien est al­lé re­joindre le nou­veau groupe de Dave Mus­taine, Megadeth. Mais après seule­ment cinq concerts, le gui­ta­riste dé­ci­da de quit­ter la for­ma­tion, car elle pre­nait trop de son temps. La si­tua­tion je­ta un froid entre King et Mus­taine, qui se ré­per­cu­ta sur les deux groupes.

4LES LIGUES MA­JEURES

Après un deuxième al­bum, Hell Awaits, en­core très bien ac­cueilli, Slayer re­çut une offre de contrat avec la nou­velle éti­quette de Rus­sell Sim­mons et Rick Ru­bin, Def Jam Re­cords. Fai­sant son en­trée dans les ligues ma­jeures, le groupe pro­cé­da à un chan­ge­ment de di­rec­tion so­nore sur Rei­gn in Blood, un disque mieux peau­fi­né.

5CONTROVERSE PAYANTE

La dis­tri­bu­tion de Rei­gn in Blood ne fut pas fa­cile pour Slayer. Le disque com­pre­nait la pièce An­gel of Death, qui ra­con­tait en dé­tail les ex­pé­riences me­nées par le mé­de­cin na­zi, Jo­sef Men­gele, dans les camps de concen­tra­tion du­rant la Deuxième Guerre mon­diale. Le dis­tri­bu­teur de Def Jam, Co­lum­bia Re­cords, re­fu­sa de sor­tir l’al­bum. Gef­fen Re­cords prit la re­lève, mais de fa­çon très dis­crète. Mal­gré tout, Rei­gn in Blood se re­trou­va en 94e po­si­tion du Bill­board 200 et re­çut la cer­ti­fi­ca­tion or aux ÉtatsU­nis, une pre­mière pour le groupe.

6PORTE- ÉTEN­DARD DU THRASH MÉ­TAL

Consi­dé­ré comme l’un des groupes hea­vy mé­tal les plus in­fluents de l’his­toire, Slayer fait par­tie du « Big Four », qui contient les quatre for­ma­tions les plus im­por­tantes de thrash mé­tal : Me­tal­li­ca, Megadeth et An­thrax. Dans les an­nées 1980, cer­tains jour­na­listes di­saient que le groupe fai­sait plu­tôt du speed mé­tal.

7ABONNÉ AUX CONTROVERSES

De­puis le dé­but de sa car­rière, Slayer a été mê­lé à dif­fé­rentes controverses. En 1996, le groupe était pour­sui­vi à deux re­prises par les pa­rents d’Elyse Pah­ler, qui l’ac­cu­saient d’avoir en­cou­ra­gé les meur­triers de leur fille. L’ado­les­cente de 15 ans avait été dro­guée, vio­lée et tuée par trois fans du groupe. Dans les deux cas, les pour­suites ont été re­je­tées. Le groupe a aus­si été im­pli­qué dans des controverses à propos de su­pré­ma­cisme blanc et du 11 sep­tembre.

8CHIFFRES IM­PRES­SION­NANTS

En près de 37 ans de car­rière, Slayer a lan­cé 12 al­bums stu­dio qui se sont écou­lés à plus de 20 mil­lions d’exem­plaires à tra­vers le monde. Très ac­tive en tour­née, la for­ma­tion a don­né quelque 3000 concerts et a rem­por­té deux prix Gram­my (Meilleure per­for­mance mé­tal, en 2007, pour Eyes of the In­sane ; Meilleure per­for­mance mé­tal, en 2008, pour Fi­nal Six). Slayer se­ra en spec­tacle le mer­cre­di 30 mai à la Place Bell de La­val. Il se­ra ac­com­pa­gné des groupes Lamb of God, Tes­ta­ment, BEHEMOTH et An­thrax. Pour les dé­tails : even­ko.ca.

Slayer a sor­ti 12 al­bums en car­rière, de­puis le dé­but des an­nées 1980. Le tout der­nier al­bum du groupe, Re­pent­less, s’est re­trou­vé en qua­trième po­si­tion du pal­ma­rès amé­ri­cain à sa sor­tie, en sep­tembre 2015.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.