La chute de l’em­pire amé­ri­cain sort en salle le 28 juin.

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS -

LES SUC­CÈS DE DE­NIS VILLENEUVE ET JEAN-MARC VAL­LÉE À HOL­LY­WOOD :

« C’est mer­veilleux pour eux. Ils ont de la chance parce qu’ils ont ac­cès à de bons scé­na­rios qui sont dé­jà écrits et ap­prou­vés par des pro­duc­teurs. J’au­rais ai­mé que ça m’ar­rive à leur âge. Ç’a tou­jours été mon drame. Les offres que j’ai re­çues dans ma car­rière ont tou­jours été des offres de scé­na­ri­sa­tion. »

LES OFFRES QU’IL A DÉ­JÀ RE­ÇUES À L’ÉTRAN­GER :

« Quand j’avais 40 ans, j’ai eu plu­sieurs offres pour tra­vailler à l’étran­ger. Au dé­but, c’était en France, après la sor­tie de Réjeanne Padovani puis ç’a été aux États-Unis après Le Dé­clin de l’em­pire amé­ri­cain. Mais ça n’a pas adon­né pour des rai­sons per­son­nelles, parce que c’était im­pos­sible pour moi de quit­ter Mon­tréal à l’époque. Il y a des pro­duc­teurs fran­çais qui vou­laient que j’écrive un film comme Le Dé­clin, mais dans la so­cié­té fran­çaise. Mais je leur avais dit que pour faire ça, il fal­lait que je vive deux ou trois ans là-bas pour sai­sir les sub­ti­li­tés de la so­cié­té fran­çaise. Ça de­ve­nait trop com­pli­qué pour eux. Si­non, le seul mo­ment où j’ai vrai­ment tra­vaillé à Hol­ly­wood, c’est pen­dant les six mois où Pa­ra­mount a es­sayé de faire une adap­ta­tion amé­ri­caine du Dé­clin de l’em­pire amé­ri­cain. J’ai tra­vaillé pen­dant quelques se­maines avec un scé­na­riste amé­ri­cain jus­qu’à ce qu’on s’aper­çoive que c’était in­adap­table aux États-Unis. »

SES PRO­CHAINS PRO­JETS :

« J’ai 77 ans, et à mon âge, on ne sait ja­mais ce qui va nous ar­ri­ver. Je ne fais pas de plan parce que je com­mence à avoir pas­sé l’âge. On ne sait ja­mais, peut-être que dans deux ans, on va se re­trou­ver et je vais avoir fait un autre film. Mais pour le mo­ment, je prends une an­née off et en­suite, on ver­ra. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.