ÇA VA BIEN, MOI NON PLUS

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - RA­PHAEL GEN­DRON-MAR­TIN Le Jour­nal de Mon­tréal ra­phael.gen­dron-mar­tin @que­be­cor­me­dia.com

Sa­fia No­lin est de re­tour avec un deuxième al­bum, Dans le noir, en­core plus sombre que le pre­mier, Li­moi­lou. Pour­tant, la chan­teuse de 26 ans va très bien au­jourd’hui. Mais après avoir vé­cu une in­tense contro­verse au ga­la de l’ADISQ, elle a eu be­soin de « pui­ser de la crotte » en écri­vant ce nou­vel al­bum.

Sa­fia No­lin ne veut pas dé­pri­mer les gens avec son nou­veau disque, au contraire. « J’es­père que les gens vont faire du spa­ghet­ti en l’écou­tant ! lan­cet-elle en riant. Je sou­haite que ce soit un al­bum de route, un peu comme Car­rie &

Lo­well de Suf­jan Ste­vens. » En en­tre­vue au Ca­fé Lé­zard, sur la pro­me­nade Mas­son, à Mon­tréal, Sa­fia No­lin semble de très bonne hu­meur. Quand on lui fait re­mar­quer que son nou­veau disque est en­core une fois plu­tôt dé­pri­mant et qu’on se de­mande si elle va bien, la jeune femme ré­pond par l’af­fir­ma­tive.

« Ça va su­per bien, vrai­ment. Mais j’ai eu mes hauts et mes bas, comme tout le monde. Cet hi­ver, c’était rough. J’ai ex­té­rio­ri­sé le ca­ca qui m’a ai­dée à me sen­tir su­per bien. »

Ne lui de­man­dez donc pas si elle écri­ra un jour des chan­sons joyeuses, Sa­fia No­lin n’en a au­cu­ne­ment en­vie. « Le bon­heur, je le garde en de­dans. C’est pour moi. [...] J’ai dé­jà fait une chan­son avec CRi pour une pub de l’Au­bai­ne­rie. C’était élec­tro et j’ai trou­vé ça ma­lade ! Mais ce n’était pas pour moi. »

L’APRÈS-ADISQ

En en­tre­vue avec l’ar­tiste, on re­vient in­évi­ta­ble­ment sur la contro­verse qu’elle a vé­cue au ga­la de l’ADISQ, en 2016. Au len­de­main de sa vic­toire comme Ré­vé­la­tion de l’an­née, Sa­fia avait re­çu plu­sieurs cri­tiques déso­bli­geantes sur son ap­pa­rence et sa te­nue ves­ti­men­taire. Quel a été l’im­pact de cette contro­verse ?

« Ça m’a ins­pi­rée à ar­rê­ter de mettre des bras­sières, ré­pond-elle sans hé­si­ter. J’ai com­plè­te­ment ar­rê­té de me ma­quiller. Ce qui est drôle, c’est que ce soir-là, je m’étais su­per gri­mée. »

Cette tem­pête a ins­tan­ta­né­ment ren­du Sa­fia No­lin connue à l’échelle du Qué­bec. « Ma vie a chan­gé big time, di­telle. J’ai com­men­cé à m’en aper­ce­voir quand j’ai vu que mon couple était ren­du ex­po­sé dans les trucs à ve­dettes. Ça m’a vrai­ment fait un choc. »

INS­PI­RANTE AL­BER­TA

Heu­reu­se­ment, deux se­maines après le ga­la, elle par­tait pour l’Al­ber­ta, à Banff, en voi­ture (« j’avais peur de l’avion, à ce mo­ment-là »). Là-bas, du­rant trois se­maines, elle a par­ti­ci­pé à une ré­si­dence de créa­tion en com­pa­gnie d’une ving­taine d’autres jeunes ar­tistes ca­na­diens. « J’étais la seule fran­co­phone. Mais c’était su­per. J’ai écrit quatre ou cinq chan­sons et je me suis fait plein d’amis. »

Après coup, elle n’a rien écrit du­rant près d’un an. Et en no­vembre 2017, elle re­pre­nait l’écri­ture pour ce nou­vel al­bum, seule dans un cha­let à L’An­seSaint-Jean, au Sa­gue­nay–Lac-SaintJean.

Quelques mois plus tard, elle en­trait en stu­dio avec ses deux com­plices de longue date, Jo­seph Mar­chand et Phi­lippe Brault.

C’est d’ailleurs avec Jo­seph qu’elle re­pren­dra la route cet au­tomne pour une nou­velle tour­née en duo.

« On a une grosse mise en scène et une con­cep­tion d’éclai­rage pour le nou­veau spec­tacle, dit-elle. Mais je ne me voyais pas jouer avec d’autres mu­si­ciens. Il y a une af­faire d’écoute avec Jo­seph qui est très pré­cieuse. Phi­lippe de­vrait aus­si nous re­joindre pour les fes­ti­vals l’été pro­chain. »

L’al­bum de Sa­fia No­lin, Dans le noir, est pré­sen­te­ment sur le mar­ché. Elle se­ra en spec­tacle au Théâtre Ou­tre­mont, le 18 oc­tobre, et au Grand Théâtre de Qué­bec, le 20 oc­tobre. Pour toutes les dates : sa­fia­no­lin.com

Sa­fia No­lin ar­rive avec le deuxième al­bum de sa car­rière, trois ans après la sor­tie de Li­moi­lou.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.