C LE GRAND RE­TOUR DE MI­CHAEL MYERS

En oc­tobre 1978, les ci­né­philes as­sis­taient à la nais­sance d’un des tueurs les plus pro­li­fiques du ci­né­ma amé­ri­cain : Mi­chael Myers. Qua­rante an­nées plus tard, il est de re­tour. Mais il n’est pas le seul. Ja­mie Lee Cur­tis, qui a sur­vé­cu à ses at­taques dan

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - BRU­NO LAPOINTE Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.lapointe @que­be­cor­me­dia.com

Mi­chael Myers. Le nom, à lui seul, suf­fit à faire fris­son­ner des lé­gions en­tières de fans d’épou­vante. Au fil des quatre der­nières dé­cen­nies, il est de­ve­nu un des croque-mi­taines les plus po­pu­laires — et meur­triers — du ci­né­ma amé­ri­cain. Son masque blanc a me­né à 10 films et à d’in­nom­brables cau­che­mars.

Mais au­jourd’hui, le ci­néaste Da­vid Gor­don Green fait table rase. Car son

Hal­lo­ween, at­ten­du sur nos écrans ven­dre­di, se veut une suite di­recte au cha­pitre ori­gi­nal, fai­sant ain­si fi de la ligne nar­ra­tive (sou­vent in­égale et dé­rou­tante, avouons-le) tra­cée au fil des ans par les dif­fé­rentes suites et re­lec­tures.

HIS­TOIRE DE FA­MILLE

Dans le tout pre­mier film, si­gné John Car­pen­ter, un tueur s’évade d’un asile psy­chia­trique pour re­tour­ner dans sa ville na­tale de Had­don­field, dans l’Il­li­nois, 15 ans après y avoir tué sa soeur. Son but ul­time : prendre la vie de son autre fran­gine, Lau­rie Strode, qui n’était qu’une ga­mine à l’époque.

On re­trou­ve­ra donc au­jourd’hui cette Lau­rie Strode (Ja­mie Lee Cur­tis, qui re­prend au­jourd’hui le rôle le plus ico­nique de sa car­rière), qui at­tend de­puis quatre dé­cen­nies le re­tour de son frère meur­trier. Mais cette fois-ci, ce n’est pas une seule, mais bien trois gé­né­ra­tions de femmes qui ten­te­ront de sur­vivre à la fo­lie meur­trière de Mi­chael Myers. Car l’hé­roïne de ja­dis a vieilli. Et au­tant sa fille que sa pe­tite-fille sont prêtes à af­fron­ter le cé­lèbre tueur. DÉ­JÀ UNE AUTRE SUITE ? Avant même que ce nou­veau Hal­lo­ween n’ar­rive sur nos écrans, il semble dé­jà que Mi­chael Myers n’ait tou­jours pas dit son der­nier mot. Se­lon la presse amé­ri­caine, une autre suite se­rait dé­jà en chan­tier, vu l’en­goue­ment sus­ci­té par le re­tour du tueur au masque blanc. Il faut dire que, au fil des 40 der­nières an­nées, Hal­lo­ween a lais­sé une marque in­dé­lé­bile sur la culture po­pu­laire, certes, mais éga­le­ment sur le ci­né­ma d’hor­reur. N’en dé­plaise aux fans de Ja­son Voo­rhees et Fred­dy Krue­ger, la sa­ga créée par John Car­pen­ter a été en­core plus in­fluente que les Fri­day the 13 th et autres Night­mare on Elm Street qui lui ont suc­cé­dé. Vrai­ment ? Eh oui. Car se­lon plu­sieurs, c’est à l’oeuvre ori­gi­nale de John Car­pen­ter que re­vient la pa­ter­ni­té du sous-genre des « sla­shers », ces films d’épou­vante où un meur­trier sa­dique traque ses vic­times dans le but de les dé­ci­mer, une à une, à l’aide d’un ob­jet tran­chant.

En plus, c’est avec Hal­lo­ween que Ja­mie Lee Cur­tis a amor­cé son règne de Scream Queen, c’est-à-dire la reine des films d’épou­vante. Elle a conso­li­dé sa ré­pu­ta­tion dans les an­nées sui­vantes en te­nant la ve­dette dans dif­fé­rents clas­siques de l’hor­reur comme The Fog, Prom Night et Ter­ror Train.

Et comme le laissent pré­sa­ger les images de ce nou­veau Hal­lo­ween, il semble bien que l’ac­trice amé­ri­caine ait la ferme in­ten­tion de re­prendre sa cou­ronne. Le film Hal­lo­ween pren­dra l’af­fiche ven­dre­di.

Ja­mie Lee Cur­tis

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.