L’OM­NI­PRÉ­SENT PHI­LIPPE LA­PRISE

Il pré­sen­te­ra son nou­veau spec­tacle en grande pre­mière à Qué­bec et Mon­tréal les 21 et 28 no­vembre, il ani­me­ra le Ga­la des Oli­vier avec son grand ami Pierre Hé­bert le 9 dé­cembre, il vient de lan­cer sa fon­da­tion dé­diée aux gens tou­chés par le TDA/H et il pr

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - CÉ­DRIC BÉ­LAN­GER Le Jour­nal de Qué­bec ce­dric.be­lan­ger @que­be­cor­me­dia.com

C’est pour­tant un gars très re­lax, tou­jours par­tant pour faire le ca­bo­tin, qui a ren­con­tré Le Jour­nal la se­maine der­nière dans un hô­tel de Qué­bec.

À le voir s’af­fa­ler sur un di­van en se don­nant un air au-des­sus de ses af­faires pour les be­soins d’une séance pho­to, on pou­vait conclure que le stress et le sur­me­nage ne sont pas près de co­gner à sa porte.

« Mon gé­rant a été ca­pable de me bâ­tir un agen­da qui me per­met de me re­po­ser. Je prends le temps. Je fais un pro­jet par jour. Comme une consigne à la fois quand tu es TDA/H », s’amuse-t-il.

« Lors­qu’on m’a of­fert les Oli­vier, on m’a dit qu’on al­lait re­pous­ser la pre­mière de mon spec­tacle en jan­vier ou fé­vrier. J’ai dit : at­ten­dez, on ne re­pousse pas, on a ré­ser­vé les dates, ça se fait. Tout le monde était in­quiet de ma san­té men­tale. Mais mon show, il est prêt. Je peau­fine deux ou trois pe­tites af­faires en ce mo­ment à des places où je trouve que c’est mou, mais je pour­rais le faire quand même, en di­sant aux gens que je n’ai pas trou­vé de gags », dit-il, mi-sé­rieux, mi-bla­gueur.

APRÈS LA TEM­PÊTE

Cette ca­pa­ci­té de La­prise à gé­rer plu­sieurs dos­siers à la fois s’ac­corde à mer­veille avec le thème de son troi­sième

one-man-show, in­ti­tu­lé Je m’en oc­cupe. Anec­dote : l’hu­mo­riste a trou­vé ce qui al­lait de­ve­nir la trame prin­ci­pale de sa nou­velle créa­tion après avoir mis plus de deux heures pour fran­chir 32 km, en pleine tem­pête de neige, pour al­ler don­ner un spec­tacle.

« Quand je suis ar­ri­vé, j’étais fâ­ché et brû­lé. Et quand je suis mon­té sur scène, j’ai sen­ti que la salle était dans le même état que moi. J’ai fait ar­rê­ter le show et ou­vrir les lu­mières. J’ai dit : moi aus­si je me suis fait chier dans le tra­fic et tout le monde s’est mis à rire. Là, je m’oc­cupe de votre soi­rée, on se dé­tend. C’est là que Je m’en oc­cupe est ar­ri­vé. »

Dès lors, Phi­lippe La­prise sa­vait qu’il ve­nait de mordre dans le bon os.

« J’ai réa­li­sé que Je m’en oc­cupe s’ar­ri­mait avec tous les thèmes que j’avais. On s’oc­cupe de notre san­té, de nos en­fants, de notre couple, de notre ap­pa­rence phy­sique. Au point où tu réa­lises que “Je m’en oc­cupe” est la phrase que tu dis le plus souvent. »

Évi­dem­ment, ef­fet co­mique oblige, s’en oc­cu­per ne ri­me­ra pas tou­jours avec ef­fi­ca­ci­té dans le spec­tacle de La­prise.

« Quand tu vois le pos­ter [du show] et que tu sais que c’est moi qui l’ai fait, tu te dis que ce gars-là ne peut pas s’oc­cu­per de tout », plai­sante-t-il.

SÉ­PA­RER LE VRAI DU FAUX

L’hu­mo­riste re­prend son sé­rieux quand on lui de­mande des nou­velles de sa fon­da­tion. Lui-même TDA/H, il a créé une pla­te­forme per­met­tant de vé­hi­cu­ler de l’in­for­ma­tion vé­ri­fiée au­près de scien­ti­fiques à pro­pos de ce trouble qui touche 38 000 en­fants et ado­les­cents ain­si que 44 000 adultes au Qué­bec, se­lon des chiffres de 2016.

Il semble que son ini­tia­tive ré­pon­dait à un réel be­soin puisque La­prise af­firme être bom­bar­dé de cour­riels de­puis qu’il a créé sa fon­da­tion.

« Pré­sen­te­ment, je ne peux pas ai­der parce que nous sommes en dé­mar­rage et que je suis en re­cherche de fi­nan­ce­ment pour pou­voir faire les choses comme il faut », dit ce­lui qui a consa­cré un nu­mé­ro au TDA/H dans son spec­tacle pré­cé­dent.

« De­puis que j’ai dit que je l’avais, je ren­contre beau­coup de pa­rents qui sont dé­cou­ra­gés parce qu’ils n’ont pas de ser­vices et ne savent pas comment faire. Et quand tu tapes TDA/H sur Google, il sort un pa­quet de conne­ries. Comment sé­pa­rer le vrai du faux ? C’est le pre­mier ob­jec­tif de ma fon­da­tion. »

Je m’en oc­cupe, le nou­veau spec­tacle de Phi­lippe La­prise, en pre­mière à la salle Al­bert-Rousseau de Qué­bec, le 21 no­vembre, et au Théâtre Mai­son­neuve de Mon­tréal, le 28 no­vembre.

Le Ga­la des Oli­vier, ani­mé par Phi­lippe La­prise et Pierre Hé­bert, se­ra pré­sen­té le 9 dé­cembre à Ici Ra­dio-Ca­na­da Télé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.