RE­TOUR À LA CHAN­SON

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - RAPHAEL GEN­DRON-MAR­TIN Le Jour­nal de Mon­tréal raphael.gen­dron-mar­tin @que­be­cor­me­dia.com

Ces der­nières an­nées, Va­nes­sa Pa­ra­dis a tra­vaillé da­van­tage comme ac­trice que comme chan­teuse. Cinq ans après la sor­tie de son der­nier al­bum, la voi­là de re­tour avec un nou­vel opus, Les sources. Le Jour­nal s’est en­tre­te­nu avec la Fran­çaise de 45 ans. Pour­quoi avoir at­ten­du cinq ans avant de lan­cer un nou­vel al­bum?

« Vous sa­vez, j’ai un autre mé­tier. Je fais du ci­né­ma. Et j’ai tour­né cinq films entre les deux al­bums ! (rires) Entre les al­bums, c’est un vrai bon­heur de re­de­ve­nir simple in­ter­prète sur un tour­nage de film, d’in­ter­pré­ter la vi­sion de quel­qu’un d’autre. C’est donc nor­mal que je me régale du ci­né­ma quand j’ai fi­ni de faire les tour­nées d’un al­bum. Et puis, pen­dant tout ce temps, on ne s’ar­rête pas d’écrire des chan­sons, d’y ré­flé­chir... Moi, ça me plaît bien, ce rythme. »

De quelle fa­çon le mé­tier d’ac­trice peut-il nour­rir ce­lui de chan­teuse?

« C’est un peu abs­trait. Ils se nour­rissent tous les deux, en fait. Être ac­trice li­bère la per­son­na­li­té, l’ima­gi­naire. Quand je joue au ci­né­ma, mon oreille mu­si­cale m’aide énor­mé­ment non à seule­ment re­te­nir mon texte, mais à le dire d’une ma­nière par­ti­cu­lière. Il y a une mu­sique dans les dia­logues par­lés au ci­né­ma. Et le ci­né­ma m’aide quand je chante, parce qu’on chante avec son coeur, avec ses tripes. »

Pour le nou­vel al­bum, est-ce que vous aviez quelques chan­sons dans les ti­roirs que vous aviez ac­cu­mu­lées dans les der­nières an­nées?

« Il y a des chan­sons que j’avais com­men­cées il y a quatre ans et que j’ai ter­mi­nées. Mais c’est sur­tout après avoir pris ren­dez-vous avec le réa­li­sa­teur, Paul But­ler, que le tra­vail a com­men­cé. On a re­te­nu un stu­dio et on a tra­vaillé tous les jours à per­fec­tion­ner les chan­sons. J’ai aus­si re­çu beau­coup de pièces d’autres au­teurs et com­po­si­teurs. J’ai choi­si celles qui me plai­saient le plus. »

Pour­quoi y a-t-il une chan­son en ita­lien sur le disque?

« Parce qu’elle m’a été envoyée par Fa­bio Vis­co­glio­si. Je l’ai trou­vée tel­le­ment for­mi­dable en ita­lien. C’était un bon­heur de la chan­ter dans cette langue. C’est la joie. Ça vous fait chan­ter au­tre­ment, ça vous donne une autre pos­ture, une autre at­ti­tude, une autre in­ter­pré­ta­tion. »

Votre ita­lien est-il bon?

« Du tout ! (rires) Il est pra­ti­que­ment in­exis­tant. Quand même, il y a pas mal de mots que je com­prends. Il y a une très belle ac­trice ita­lienne qui m’a ai­dée avec mon ac­cent. »

À quoi res­sem­ble­ra votre pro­chaine tour­née?

« C’est en train de s’or­ga­ni­ser. Il y a des spec­tacles pré­vus au prin­temps en France. Et puis, on ira cer­tai­ne­ment voya­ger à l’au­tomne 2019. J’es­père en­fin ve­nir au Ca­na­da. »

Après toutes ces an­nées, y a-t-il en­core un beau lien entre vous et les Qué­bé­cois?

« Il y a for­cé­ment un beau lien, parce que chaque fois que je suis ve­nue chez vous, j’ai pas­sé des mo­ments mer­veilleux. J’ai eu la chance de tra­vailler avec un de vos plus beaux met­teurs en scène, Jean-Marc Val­lée. Donc, bien sûr, chaque fois, j’ai pas­sé des mo­ments dé­li­cieux, que ce soit des concerts, des dî­ners entre amis. Il y a une jo­lie men­ta­li­té chez vous, je trouve. »

De­puis Ca­fé de Flore, conti­nuez-vous à suivre la car­rière de Jean-Marc du coin de l’oeil?

« Bien sûr. J’at­tends juste une chose, c’est qu’il ait du temps pour faire un tout pe­tit film avec moi ! Mais je ne sais pas trop s’il au­ra le temps. Je le trouve mer­veilleux, ce Jean-Marc Val­lée. Il a tel­le­ment de ta­lent, tel­le­ment d’hu­ma­ni­té et d’émo­tion. Je l’aime beau­coup. » Le nou­vel al­bum de Va­nes­sa Pa­ra­dis, Les sources, est pré­sen­te­ment dis­po­nible

Va­nes­sa Pa­ra­dis n’avait pas lan­cé d’al­bum de­puis Love Songs, en 2013.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.