AR­NO LE­MAY S’EST SEN­TI IN­VES­TI D’UNE MIS­SION

Ré­vé­lé dans le rôle d’une jeune fille qui dé­sire chan­ger de sexe, dans la sé­rie Rup­tures, Ar­no Le­may était pré­pa­ré lors­qu’il s’est poin­té à son au­di­tion. Il sou­hai­tait for­te­ment ob­te­nir ce rôle afin d’ou­vrir la conscience des gens face à ces ques­tions d’i

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - YVES LE­CLERC Le Jour­nal de Qué­bec yves.le­[email protected]­be­cor­me­dia.com

Le jeune gar­çon de 12 ans a in­ter­pré­té avec beau­coup de jus­tesse le rôle de Lau­rie, une jeune fille qui sou­haite de­ve­nir Laurent.

« J’ai ren­con­tré plu­sieurs jeunes qui se po­saient ce genre de ques­tions, qui n’étaient pas trop confiants et qui avaient peur de le dire à d’autres per­sonnes en rai­son des pos­sibles ré­ac­tions. Je me di­sais que ça pou­vait les ai­der et je trou­vais que c’était un très beau rôle à jouer », a-t-il ex­pli­qué.

Ar­no Le­may a été choi­si à sa pre­mière au­di­tion pour ce rôle, à l’été 2018.

On lui a de­man­dé de faire deux scènes : une pre­mière dans la­quelle son père lui pré­sente ses ex­cuses pour son com­por­te­ment et une autre, plus phy­sique, où il de­vait se frap­per.

« Je me sen­tais as­sez confiant, mais sans l’être trop non plus. Je ne vou­lais pas me faire de faux es­poirs. J’ai été coa­ché et je m’étais bien pré­pa­ré », a-t-il men­tion­né.

Quelques se­maines plus tard, on lui confir­mait qu’il avait ob­te­nu le rôle et qu’il n’au­rait pas à pas­ser une deuxième au­di­tion, comme c’est souvent le cas.

JUS­TESSE

Ar­no Le­may a bâ­ti son per­son­nage à par­tir des textes des au­teurs Isa­belle Pel­le­tier et Da­niel Thi­bault et des conseils du réa­li­sa­teur Ra­faël Ouel­let.

Il ré­vèle qu’il n’a pas eu de dif­fi­cul­té à jouer, du­rant la ving­taine de jours de tour­nage, la com­plexi­té de ce per­son­nage coin­cé entre ce qu’il dé­sire être et la ré­ac­tion de ses pa­rents. Une jus­tesse de jeu loin d’être évi­dente pour un jeune de 12 ans.

« Je n’ai pas trou­vé ça très dif­fi­cile de me mettre dans la peau de ce per-

son­nage. Il y avait quel­qu’un pour me di­ri­ger sur le pla­teau de tour­nage et le réa­li­sa­teur était là aus­si pour me sug­gé­rer des ajus­te­ments », a-t-il pré­ci­sé.

Même s’il est très jeune et qu’il est au dé­but du se­con­daire, Ar­no Le­may est fa­mi­lier avec l’uni­vers de la télé et des pla­teaux de tour­nage.

Son père, Joël Le­may, qui est co­mé­dien, a ob­te­nu des pre­miers rôles dans

les séries Mon Meilleur ami, Ya­mas­ka, Au se­cours de Béa­trice, Marche à

l’ombre et Pour Sa­rah. « J’avais en­vi­ron trois ans lorsque mon père a par­lé de moi à son agent, et c’est comme ça que tout a dé­bu­té », a-t-il dit. Il a par­ti­ci­pé aux courts mé­trages

Love Pro­ject, réa­li­sé par Ca­role Laure, et Cla­ra, de Fran­cis Pa­pillon. On l’a aus­si vu dans le film Ca­hier bleu, de Ri­chard Ciuk­pa, et dans la sé­rie hu­mo­ris­tique

LOL J. Il a aus­si fait des pu­bli­ci­tés, du dou­blage, et par­ti­ci­pé au spec­tacle Pe­tit

Noël de Qué­bec Is­sime. « Rup­tures est mon plus gros pro­jet jus­qu’à main­te­nant », a-t-il pré­ci­sé, ajou­tant que la porte n’était pas to­ta­le­ment fer­mée à un re­tour, dans une pro­chaine sai­son, pour faire le sui­vi concer­nant la quête de son per­son­nage.

LA MÉ­DE­CINE

Ar­no Le­may ne ca­resse pas le rêve de de­ve­nir ac­teur à tout prix. Il ai­me­rait peut-être se di­ri­ger vers la mé­de­cine. Il faut dire qu’à l’âge de 12 ans, rien n’est en­core dé­fi­ni et cris­tal­li­sé.

« J’aime ça en faire pour le mo­ment, comme une sorte de passe-temps que je prends au sé­rieux, mais ce n’est pas un mé­tier que je choi­si­rai », a-t-il in­di­qué, lors d’un en­tre­tien.

Étu­diant en se­con­daire un et au Conser­va­toire, où il ap­prend le pia­no, Ar­no Le­may confie qu’il n’est pas cer­tain de ce qu’il ai­me­rait faire dans la vie.

Il a quelques idées en tête, mais elles ne sont pas liées au jeu, à la télé et à la mu­sique, même s’il a dé­jà sou­hai­té de­ve­nir pia­niste.

« Les arts vi­suels m’in­té­ressent. J’aime bien, aus­si, tout ce qui touche le cer­veau et son fonc­tion­ne­ment. C’est quelque chose qui me pas­sionne. De­ve­nir neu­ro­logue ou neu­ro­chi­rur­gien est une ave­nue qui pour­rait m’in­té­res­ser », a-t-il ré­vé­lé. Rup­tures est dif­fu­sé les mar­dis à 20 h sur les ondes d’ICI Ra­dio-Ca­na­da.

Le co­mé­dien Ar­no Le­may dans le rôle de Lau­rie/Laurent dans la sé­rie Rup­tures.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.