LES GRANDS MÉ­CON­NUS DES QUÉ­BÉ­COIS

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - CÉ­DRIC BÉ­LAN­GER Le Jour­nal de Qué­bec ce­dric.be­lan­ger @que­be­cor­me­dia.com

Pro­pul­sée par la po­pu­la­ri­té phé­no­mé­nale du groupe BTS, une puis­sante vague k-pop dé­ferle sur l’Amé­rique. Or, chez nous, tout se passe pour le mo­ment à l’in­su du grand pu­blic. Les ra­dios qué­bé­coises ré­sistent et les pro­mo­teurs de spec­tacles lo­caux ne savent que faire face à l’en­goue­ment pour la pop con­çue en Co­rée.

55 ans après l’ar­ri­vée des Beatles, l’Amé­rique vit la BTS­ma­nia. Sou­te­nu par une ar­mée de fi­dèles qui ne ratent au­cune oc­ca­sion de té­moi­gner leur amour pour le boys band à sept têtes, BTS ba­laye tout sur son pas­sage.

Les chan­sons de leur plus ré­cent al­bum, Love Your­self : Ans­wer, ont oc­cu­pé les dix pre­mières po­si­tions du pal­ma­rès des ventes de singles au Ca­na­da, en août.

Se­lon des don­nées de Stub­hub Ca­na­da, les concerts don­nés par BTS à Ha­mil­ton, du 20 au 23 sep­tembre, ont été les plus po­pu­laires de l’au­tomne sur la pla­te­forme de re­vente. En­core plus que la tour­née d’adieu d’El­ton John. Une preuve, sou­ligne Stub­Hub, que « l’in­va­sion de la k-pop a of­fi­ciel­le­ment frap­pé le Ca­na­da ».

Aux États-Unis, la fo­lie est dé­jà bien im­plan­tée. Tous les billets d’un concert au Ci­ti Field, un stade

de ba­se­ball de New York pou­vant ac­cueillir 40 000 per­sonnes, se sont écou­lés en quelques mi­nutes.

« Dans six mois, cer­tains des plus im­por­tants ar­tistes grand pu­blic aux États-Unis vont s’in­fu­ser dans la k-pop », a même pré­dit Phil Be­cker, vice-pré­sident au con­te­nu d’une so­cié­té dé­te­nant 68 sta­tions de ra­dio amé­ri­caines.

PAS DE DE­MANDE

Mal­gré ce raz-de-ma­rée, les chan­sons de BTS de­meurent in­édites à la ra­dio qué­bé­coise. Une consul­ta­tion des pièces dif­fu­sées par les plus im­por­tantes ra­dios com­mer­ciales confirme que la k-pop n’a pas en­core convain­cu les di­rec­teurs mu­si­caux. La k-pop de­meure un phé­no­mène sou­ter­rain.

« Je n’ai ja­mais de grande de­mande pour ce style. C’est très pri­sé chez les très jeunes et on sait qu’ils écoutent peu la ra­dio », in­dique Jean-Pas­cal Le­me­lin, di­rec­teur mu­si­cal chez Rouge et Éner­gie.

« Nous sommes très à l’af­fût des ten­dances et à l’écoute de nos au­di­teurs. Or, ac­tuel­le­ment, nous ne sen­tons au­cun buzz sur eux à Qué­bec », dit le pro­gram­ma­teur de M-FM, à Qué­bec, Ber­nard La­berge qui, sta­tis­tiques à l’ap­pui, note que les ra­dios amé­ri­caines non plus n’ont pas en­core sau­té dans le train de la k-pop.

QUÉ­BEC HÉ­SITE, MON­TRÉAL DIT OUI

Chez les pro­mo­teurs de spec- tacles, les avis di­vergent se­lon le bout de la 20 où l’on tra­vaille. Au Fes­ti­val d’été et chez AEG, à Qué­bec, on joue de pru­dence.

« Ce sont des bêtes de mise en mar­ché. Mais est-ce qu’ils peuvent vendre des billets ? C’est la seule af­faire qui ne ment pas. À Qué­bec, nous n’avons pas une grosse com­mu­nau­té asia­tique. Est-ce que ça se peut BTS ? Je me pose la ques­tion », ana­lyse Louis Bel­la­vance, di­rec­teur de la pro­gram­ma­tion du FEQ.

« Ça reste trop ni­ché pour Qué­bec, ren­ché­rit Do­mi­nique Goulet, au Centre Vi­déo­tron. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas de fans ici, mais rem­plir un Centre Vi­déo­tron me semble am­bi­tieux pour l’ins­tant. »

À l’in­verse, la pro­gram­ma­trice prin­ci­pale chez even­ko, Éve­lyne Cô­té, croit que Mon­tréal est prête pour la vague k-pop. « À 100 % », ré­pond-elle quand on lui de­mande si elle ou­vri­rait les portes du Centre Bell à BTS si elle le pou­vait.

L’obs­tacle, dans son cas, est ad­mi­nis­tra­tif. « Le contact avec les agences co­réennes n’est pas en­core à ma­tu­ri­té. On es­saye de les boo­ker à Mon­tréal, on parle à des gens, mais quand ces gens ne sont pas en­core connec­tés avec le ré­seau de pro­mo­teurs in­ter­na­tio­naux, c’est plus dif­fi­cile de les ame­ner et de leur mon­trer qu’on peut leur or­ga­ni­ser une tour­née. »

Le Qué­bec fi­ni­ra-t-il par suc­com­ber ? Ré­ponse en 2019.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.