MIS­SION AC­COM­PLIE

Lorsque Paul Bro­chu, Alain Caron et Mi­chel Cus­son ont dé­ci­dé de faire re­vivre les so­no­ri­tés jazz fu­sion de la my­thique for­ma­tion UZEB en 2017, les trois mu­si­ciens l’ont fait pour s’écla­ter et re­trou­ver leur pu­blic. L’al­bum R3union Live est un té­moi­gnage d

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - YVES LE­CLERC Le Jour­nal de Qué­bec yves.le­clerc @que­be­cor­me­dia.com

« On ne s’était pas fixé d’ob­jec­tifs pré­cis lors­qu’on a dé­ci­dé de re­mon­ter sur scène. On n’a pas mis la barre trop haut et il n’y avait pas d’in­ten­tion pré­cise de lan­cer un disque en spec­tacle. On vou­lait gar­der ça simple », a in­di­qué le gui­ta­riste Mi­chel Cus­son.

Grâce à une tech­no­lo­gie qui per­met de le faire fa­ci­le­ment, le trio a en­re­gis­tré la ma­jo­ri­té des spec­tacles pré­sen­tés au Ca­na­da et en Eu­rope.

« Ça fai­sait 25 ans qu’on n’avait pas joué en­semble et c’était, di­sons, un peu stres­sant. La mu­sique d’UZEB n’est pas su­per simple. J’ai une quin­caille­rie qui est as­sez lourde. On ne vou­lait pas se mettre de pres­sion et on vou­lait être re­laxe. On les a en­re­gis­trés et nous nous sommes dit qu’on était pour voir par la suite », a-t-il pré­ci­sé, lors d’un en­tre­tien.

Les trois mu­si­ciens ont ra­pi­de­ment ou­blié qu’ils étaient sous écoute et ils ont en­suite été sur­pris par ce qu’ils ont en­ten­du.

« C’est un té­moi­gnage et on trou­vait que c’était une bonne idée de lais­ser ça à nos fans », a lan­cé le gui­ta­riste.

Mi­chel Cus­son a re­trou­vé, du­rant cette tour­née, les ama­teurs d’an­tan, sou­vent ac­com­pa­gnés par leurs en­fants. Des filles et des fils qui n’avaient ja­mais as­sis­té à un concert du trio jazz fu­sion qui a ven­du 500 000 al­bums à tra­vers le monde.

« On a consta­té que les gens ne nous avaient pas ou­bliés et nous avons été très tou­chés par la ré­ac­tion des fans », a-t-il dé­cla­ré.

DE VRAIS CUIVRES

Sur R3union Live, UZEB re­vi­site les Loose, Co­ol It, Slin­ky Junk Funk, Brass Licks, l’in­con­tour­nable 60 rue des Lom­bards et autres pièces de son ré­per­toire. Des titres ra­fraî­chis et ré­adap­tés pour l’oc­ca­sion et en­re­gis­trés à dif­fé­rents en­droits.

Grande pre­mière, une section de cuivres, consti­tuée de Jean-Pierre Za­nel­la, Jean-Ni­co­las Trot­tier, Jo­ce­lyn Cou­ture, Alexandre Cô­té et Da­vid Bel­le­mare, ac­com­pagne le trio sur quelques pièces.

« Ça, c’était la réa­li­sa­tion d’un rêve. On avait dé­jà fait ça, in­di­vi­duel­le­ment, avec d’autres pro­jets, mais ja­mais avec UZEB. On re­trou­vait des so­no­ri­tés de cuivres re­pro­duites avec des ma­chines qui n’existent plus au­jourd’hui. C’était à la mode dans ce temps-là », a-t-il fait re­mar­quer.

Pré­sente pour quelques concerts au Qué­bec, cette section de cuivres n’a pas sui­vi en Eu­rope, pour des rai­sons de coût.

PORTE EN­TROU­VERTE

Est-ce que ce re­tour au­ra une suite ?

Mi­chel Cus­son pré­cise que les concerts de cette tour­née n’ont pas été fil­més. L’opé­ra­tion était com­plexe. Il n’est pas dans les plans non plus de se réunir avec l’ob­jec­tif d’écrire de nou­velles pièces. « On n’a rien pla­ni­fié. Nous sommes tous très oc­cu­pés avec nos car­rières res­pec­tives. La porte n’est pas fer­mée, mais di­sons qu’elle est en­trou­verte. On ne dit pas ja­mais, et on ver­ra pour la suite des choses. Il est cer­tain que si ja­mais ça re­vient, ça ne pren­dra pas 25 ans, car j’au­rai 87 ans à ce mo­ment », a-t-il pré­ci­sé, en riant. L’as de la six-cordes a hâte de dé­cou­vrir ce que leur pu­blic pense de cet en­re­gis­tre­ment en spec­tacle. « On ne se conte pas de sa­lades. On n’a pas, avec ce disque, de pres­sion com­mer­ciale ou d’ob­jec­tif d’ob­te­nir un hit à la ra­dio. Nous nous sommes fait plai­sir, on a fait plai­sir aux fans et tout le monde a le gros sou­rire. On peut dire mis­sion ac­com­plie », a-t-il af­fir­mé.

R3union Live est sur le mar­ché en CD, en vi­nyle et en té­lé­char­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.