SON RÊVE NE L’A JA­MAIS QUITTÉE

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - CÉ­DRIC BÉ­LAN­GER

Qu’ont en com­mun une en­tre­prise de Québec spé­cia­li­sée dans la concep­tion de fibre op­tique, se­lon un pro­cé­dé ul­tra se­cret, et l’uni­vers du théâtre, ce­lui de la co­mé­die mu­si­cale ? Mé­la­nie Fle­ming.

Cette na­tive et ré­si­dente de Québec porte al­ter­na­ti­ve­ment deux cha­peaux que tout semble op­po­ser.

Elle tra­vaille de­puis plu­sieurs an­nées pour Co­rac­tive High­tech, une firme de la ca­pi­tale qui fait le gros de ses af­faires en Asie. De­puis jan­vier, elle oc­cupe le poste de re­pré­sen­tante des ventes in­ternes. Son bou­lot : faire de la pros­pec­tion. Son pro­chain ob­jec­tif : développer le mar­ché européen.

Mais son rêve de pe­tite fille, c’était de « tra­vailler dans les arts », dit-elle avec des so­leils dans les yeux.

« J’ai eu la pi­qûre du théâtre au se­con­daire. J’au­rais eu la chance d’étu­dier à Mon­tréal dans ce do­maine, mais les gens de mon en­tou­rage m’ont dé­cou­ra­gée, et j’ai eu peur de par­tir et d’al­ler vers l’in­con­nu. »

Mme Fle­ming est donc de­meu­rée à Québec, où elle a em­prun­té un che­min sco­laire plus tra­di­tion­nel. Elle a même mis le théâtre de cô­té. LE JEU, UN ATOUT

C’est lorsque sa fille est elle-même en­trée au se­con­daire que la ma­man mo­no­pa­ren­tale, qui se re­trou­vait avec beau­coup de temps libre, a re­noué avec ses pre­mières amours.

Elle est tom­bée sur la troupe ama­teur Les As de Choeur et a dé­cro­ché un rôle dans la co­mé­die mu­si­cale What If. Pour Mé­la­nie Fle­ming, ce fut une ré­vé­la­tion.

« J’ai ap­pris que j’avais du ta­lent en chant », dit celle qui fré­quente, de­puis, tous les ka­rao­kés et suit des cours pour per­fec­tion­ner ses cordes vo­cales.

De­puis, elle a ef­fec­ti­ve­ment ob­te­nu des rôles dans des re­lec­tures de Hairs­pray et Bon­jour, là, bon­jour.

Me­la­nie Fle­ming constate que le théâtre lui per­met de vivre un autre genre de stress que ce­lui lié à son tra­vail. « C’est gra­ti­fiant quand les gens ap­plau­dissent », note la qua­dra­gé­naire.

Le jeu, opine-t-elle, consti­tue aus­si un atout dans son bou­lot.

« Après ma pre­mière par­ti­ci­pa­tion à une foire com­mer­ciale, en fé­vrier, j’ai re­çu beau­coup de bons com­men­taires de mes col­lègues et de mon pa­tron parce que j’al­lais au­de­vant des clients et que j’étais ca­pable de les faire rire. Je pense que c’est mon cô­té co­mé­dienne qui sort. »

Quant au rêve de vivre de l’art à temps plein, elle avoue qu’il existe en­core. « Ça va tou­jours être en moi. On me de­mande sou­vent si j’ai des re­grets et la ré­ponse est oui », conclut-elle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.