UN NOU­VEL AL­BUM CON­ÇU DANS LES RO­CHEUSES

Cin­quante ans après la pa­ru­tion de sa pre­mière col­la­bo­ra­tion avec Crazy Horse, Neil Young est sur le point de faire un re­tour avec la my­thique for­ma­tion. Un nou­vel al­bum a été en­re­gis­tré, qui de­vrait faire son ap­pa­ri­tion à l’au­tomne.

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - YVES LE­CLERC Le Jour­nal de Québec yves.le­clerc @que­be­cor­me­dia.com

« On a de nou­velles chan­sons, qui vont de trois à qua­torze mi­nutes, que nous avons jouées à plein vo­lume sur notre chaîne sté­réo de marque AYRE » a écrit Neil Young dans sa ga­zette NYA Times-Contrarian que l’on re­trouve sur son site in­ter­net.

Young et ses potes de Crazy Horse, Nils Lof­gren (gui­tares et cla­viers), Ralph Mo­li­na (bat­teur) et Billy Tal­bot (bas­siste), ont en­re­gis­tré ces chan­sons sur une vieille console ana­logue à lampes, à 9200 pieds d’al­ti­tude, quelque part dans les Ro­cheuses.

L’al­bum, qui n’a pas de titre pour le mo­ment, se­rait un des plus di­ver­si­fiés de­puis le dé­but de cette col­la­bo­ra­tion.

« Nous pen­sons avoir un ex­cellent al­bum de Crazy Horse, qui est dans la li­gnée des Eve­ry­bo­dy Knows this is Now­here, Rust Ne­ver Sleeps, Sleeps with An­gels, Psy­che­de­lic Pill et tous les autres », a dé­cla­ré Young, l’au­teur-com­po­si­teur ca­na­dien, sur nei­lyoun­gar­chives.com.

UNE TOUR­NÉE

Cet al­bum suit une sé­rie de sept concerts que Young et Crazy Horse ont don­nés en mai et en fé­vrier der­nier en Ca­li­for­nie et à Win­ni­peg. Une tour­née de­vrait suivre la pa­ru­tion de ce disque.

La der­nière col­la­bo­ra­tion entre les deux en­ti­tés re­mon­tait à 2012 avec l’al­bum Psy­che­de­lic Pill.

De­puis, le gui­ta­riste Frank « Pon­cho » Sam­pe­dro, a quit­té le na­vire pour être rem­pla­cé par Nils Lof­gren, qui a fait par­tie de Crazy Horse en 1970, 1971 et en 1973. Lof­gren est aus­si ac­tif dans le E Street Band de Bruce Spring­steen.

L’his­toire de cette as­so­cia­tion a vu le jour en 1969. Young a en­ga­gé Billy Tal­bot, Ralph Mo­li­na et Dan­ny Whit­ten, dé­cé­dé en 1972, qui consti­tuaient le groupe The Ro­ckets, pour en­re­gis­trer son deuxième al­bum so­lo.

Les quatre mu­si­ciens avaient fait connais­sance, deux ans plus tôt, lors des dé­buts de Buf­fa­lo Spring­steen, dont Neil Young fai­sait par­tie.

Lan­cé le 14 mai 1969 (il y a cin­quante ans), sous l’appellatio­n Neil Young and Crazy Horse, Eve­ry­bo­dy Knows This is Now­here contient trois pièces phares qui font par­tie de l’im­mense ré­per­toire de l’ar­tiste ca­na­dien. Il s’agit de Cin­na­mon Girl, Down by the Ri­ver et Cow­girl in the Sand. Trois pièces qui ont été com­po­sées le même jour par un Neil Young fai­sant 103 de fièvre. Des chan­sons qu’il au­rait écrites dans son bain.

ÉCRIT EN DEUX SE­MAINES

Eve­ry­bo­dy Knows this is Now­here a été écrit en deux se­maines. Il a atteint la 34e po­si­tion du pal­ma­rès Bill­board 200 et il se re­trouve en 208e po­si­tion dans la liste, éta­blie en 2012, des 500 meilleurs al­bums, se­lon le ma­ga­zine spé­cia­li­sé Rol­ling Stone. Neil Young et Crazy Horse ont en­re­gis­tré douze al­bums de­puis 1969. Ame­ri­ca­na (2012), Rust Ne­ver Sleeps (1979) Psy­che­de­lic Pill (2012) et Sleeps with An­gels (1994) ont été les al­bums les plus po­pu­laires is­sus de cette col­la­bo­ra­tion. Une col­la­bo­ra­tion qui a don­né nais­sance aux pièces Cortez the Killer, Fu­ckin’ Up, Love to Burn, Man­sion on the Hill, Love and On­ly Love, Far­mer John, Pow­der­fin­ger, Like a Hur­ri­cane et l’hymne Hey Hey, My My (In­to the Black).

Les élé­ments très élec­triques, la dis­tor­sion et les re­tours de son qui sont très pré­sents dans cette as­so­cia­tion ont conduit Neil Young à être pro­cla­mé le par­rain de la musique grunge.

L’al­bum en spec­tacle Weld, lan­cé à l’au­tomne 1991, ré­sume bien l’es­prit de Young et de Crazy Horse.

Le Ca­na­dien a même pous­sé la chose jus­qu’à lan­cer, si­mul­ta­né­ment, le disque ARC, qui est un col­lage de 35 mi­nutes de fins de chan­sons pleines de dis­tor­sion et de re­tours de son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.