DI­REC­TION : LONDRES !

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - ISABELLE HONTEBEYRI­E Agence QMI

Sous la hou­lette de F. Ga­ry Gray, les ac­teurs Tes­sa Thomp­son, Ch­ris Hem­sworth, Em­ma Thomp­son et Liam Nee­son partent à la chasse aux ex­tra­ter­restres. Dé­crite par Ch­ris Hem­sworth comme « ni une nou­velle ver­sion ni un re­dé­mar­rage, mais une conti­nui­té des pré­cé­dents », cette nou­velle ité­ra­tion est l’un des films les plus at­ten­dus de l’été. Voi­ci ce que l’on en sait.

C’est à l’été 2017, sur le pla­teau de tour­nage bri­tan­nique des stu­dios Lea­ves­den, que la pro­duc­tion de MIB

Hommes en noir in­ter­na­tio­nal a au­to­ri­sé les jour­na­listes amé­ri­cains à venir in­ter­vie­wer tous les nou­veaux ve­nus de cette fran­chise qui a dé­jà rap­por­té, en trois films, la co­quette somme de 1,6 mil­liard $ amé­ri­cains.

« Nous avons dé­mar­ré le pro­jet en étant par­fai­te­ment conscients de la pro­fonde af­fec­tion qu’éprouvent les fans et — nous aus­si d’ailleurs — pour Will Smith et Tom­my Lee Jones. Nous ne les rem­pla­çons pas, nous ajou­tons des membres à leur équipe », a pré­ci­sé le ci­néaste, connu pour son trai­te­ment du long mé­trage Le des­tin des dan­ge­reux.

Le pro­duc­teur E. Ben­nett Walsh a éga­le­ment avoué être de­meu­ré sen­sible à l’uni­vers unique de ces hommes en noir qui comptent dé­sor­mais des femmes. « Ce n’est pas un film d’ac­tion comme les autres. Il offre un cer­tain point de vue et l’hu­mour y est très terre à terre. »

DU CÔ­TÉ DE CHEZ THOR…

Trou­ver des ad­ju­vants à Will Smith et Tom­my Lee Jones — ab­sents du long mé­trage, même si des ré­fé­rences ont été éta­lées — n’était pas évident. Mais les pro­duc­teurs ont eu un aper­çu de deux ac­teurs par­faits dans Thor : Ra­gna­rok. Ils ont donc em­bau­ché Tes­sa Thomp­son, dont le per­son­nage de Mol­ly est au coeur du long mé­trage, et Ch­ris Hem­sworth.

Pe­tite, Mol­ly a été témoin d’un in­ci­dent im­pli­quant des ex­tra­ter­restres dont elle a conser­vé le sou­ve­nir. Dé­sor­mais adulte, elle veut faire par­tie de l’équipe des MIB et réus­sit à trou­ver le quar­tier gé­né­ral de l’Agence à New York. L’Agent O (Em­ma Thomp­son), qui di­rige le bu­reau de New York, dé­cide de l’en­voyer au QG de Londres, sous la gou­verne de T (Liam Nee­son), « puisque tout le monde soup­çonne que ce bu­reau a été com­pro­mis. Elle de­vient la par­te­naire de Ch­ris, le lé­gen­daire et char­mant Agent H, l’un des plus grands

et qui éprouve quelques dif­fi­cul­tés », a dé­taillé l’ac­trice entre le tour­nage de deux scènes. C’est lorsque le re­pré­sen­tant d’un gou­ver­ne­ment ex­tra­ter­restre est tué que M et H doivent iden­ti­fier le tueur ain­si que la source de la fuite afin que l’Agence puisse conti­nuer de pro­té­ger la Terre.

En dé­ci­dant d’élar­gir l’uni­vers ter­restre des MIB, l’équipe a per­mis au scénario — et aux Agents — de voya­ger. « F. Ga­ry Gray trou­vait qu’Is­tan­bul [ville pro­po­sée dans l’un des pre­miers brouillons du scénario, NDLR] était trop proche de Londres et Paris. Il vou­lait un contraste vi­suel, a ex­pli­qué E. Ben­nett Walsh. Et c’est là que l’idée de Mar­ra­kech, au Ma­roc, s’est im­po­sée. Ce­la sert aus­si l’his­toire puisque ce­la per­met d’al­ler dans le dé­sert. Et le fait de voir des MIB dans cet en­vi­ron­ne­ment est amu­sant. »

UN FILM DE FLICS

Les per­son­nages se re­trouvent en­suite en Ita­lie, pour une ren­contre avec Ri­za, l’ex­tra­ter­restre à trois bras incarnée par Re­bec­ca Fer­gu­son, per­son­nage qui de­vait être en­tiè­re­ment conçu en CGI (les ef­fets par or­di­na­teur) avant que la pro­duc­tion ne fasse marche ar­rière.

Après l’Ita­lie, les MIB prennent la di­rec­tion de Paris. « La tour Eif­fel a été in­té­grée dans l’uni­vers et les tra­di­tions du film de bien belle ma­nière », a pré­ci­sé Charles Wood, le chef dé­co­ra­teur.

Les dan­gers aux­quels se­ront confron­tés les col­lègues H et M ne manquent pas — on sait no­tam­ment que les man­ne­quins et dan­seurs fran­çais Les Twins in­carnent des as­sas­sins ju­meaux —, mais le tout de­meure fi­dèle à l’es­prit des longs mé­trages pré­cé­dents qui a as­su­ré leur suc­cès.

Comme l’a sou­li­gné le pro­duc­teur Walter Parkes : « Je dis tou­jours que les films Hommes en noir sont des films de flics. Ce qui nous confère une place spé­ciale dans l’uni­vers, c’est le mé­lange entre un film po­li­cier tra­di­tion­nel et de la science-fic­tion ima­gi­na­tive. »

MIB Hommes en noir in­ter­na­tio­nal se té­lé­porte sur tous les écrans du Québec dès le 14 juin.

L’agent O(Em­ma Thomp­son), di­rige le bu­reau de New York.

L’agent M (Tes­sa Thomp­son) fe­ra équipe avec le char­mant agent H (Ch­ris Hem­sworth).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.