Le Journal de Quebec

12 pires Les Routes du québec

Selon un palmarès du CAA

- Pierre-olivier Fortin l POFORTINJD­Q pierre-olivier.fortin@quebecorme­dia.com 418.683.1573 2239

L’état des routes à Montréal fait souvent les manchettes, mais ce sont les régions de Québec, de Chaudière-appalaches et de la Côte-nord qui se démarquent le plus dans le palmarès des routes les plus délabrées du CAAQuébec, même si la métropole n’est pas en reste.

La très peu enviable première place revient à la Traverse de Laval, entre SainteBrig­itte-de-laval et sa voisine, Lac-beauport, au nord de Québec. Il faut aller jusqu’au 10e rang du palmarès avant de trouver une rue montréalai­se. La palme revient aux crevasses et aux nids de poule de l’avenue Papineau à Montréal. Les automobili­stes, au moins, pourront bientôt rouler plus confortabl­ement entre l’avenue du Mont-royal et la rue Ontario lorsque les travaux seront terminés cet automne. L’avenue de la Savane, dans Côte-des-neiges, suit au 11e rang. Les régions de l’outaouais, des Laurentide­s, de l’estrie et de la Montérégie s’en sortent un peu mieux, avec une mention chacune.

ENJEU

Le Caa-québec a sondé la population sur le site web piresroute­s-caaquebec.com, sans fournir de choix de réponses. Près de 5000 personnes ont répondu au sondage. Par cet exercice, le premier au Québec, le CAA veut souligner que l’état des chaussées est un enjeu crucial. «On va travailler avec les municipali­tés ou le ministère pour voir si les réparation­s ne peuvent pas se faire plus rapidement», indique la porte-parole de l’organisati­on, Anne-sophie Hamel. Signe encouragea­nt, en Ontario, 90 % des pires routes identifiée­s depuis 10 ans dans un palmarès semblable ont été réparées ou sont en voie de l’être.

PITEUX ÉTAT

Quant au chemin de la Traverse, au premier rang, les deux mairesses concernées, Wanita Daniele, à Sainte-brigittede-laval, et Louise Brunet, à Lac-beauport, s’accordent pour dire que la route est en piteux état. Mme Brunet demande toutefois un peu de «patience». Les travaux seront lancés en même temps que ceux de la Route Verte, mais les ficelles du financemen­t doivent encore être attachées.

L’artère principale de Sept-îles, le bou- levard Laure, termine en seconde place malgré l’importante participat­ion des gens de l’endroit. Des travaux d’envergure y sont planifiés cet été.

Les régions de la Capitale-nationale et de Chaudière-appalaches occupent quatre des sept plus hauts rangs du palmarès, mais les automobili­stes de la ville de Québec n’ont pas été trop sévères. La seule mention est celle du boulevard HenriBoura­ssa. Des travaux de 6,7 M$ viennent d’être complétés au sud et un nouveau chantier sera lancé mi-juin entre la rue des Sureaux et le boulevard Jean-talon. Quant à la route 389, le tronçon le plus mal en point, entre Fire Lake et le sud de Fermont, en est encore à l’étape de la conception. Québec investira 468 M$.

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada