Le Journal de Quebec

Péladeau et Drainville en contradict­ion sur les bonus

- CHARLES LECAVALIER

Contrairem­ent à Bernard Drainville, le chef péquiste Pierre Karl Péladeau n’est «pas en désaccord» avec le système de bonis chez Hydro-québec, bien qu’il soit «trop large.»

«Mon premier sentiment c’est que je ne suis pas en désaccord avec un système de boni, mais il m’est apparu beaucoup trop large», a dit M. Péladeau hier lors d’une mêlée de presse à Québec.

M. Péladeau s’est même demandé si «on récompense adéquateme­nt les efforts» des employés d’hydro-québec.

Il croit toutefois que le gouverneme­nt Couillard «a élargi de façon systématiq­ue les régimes de bonificati­ons au- près des sociétés d’état» en adoptant sous bâillon le projet de loi 28.

«Ça m’apparaît beaucoup trop large et étendu et le cas échéant, exagéré», a convenu M. Péladeau en réaction au reportage du Journal qui révèle que les cadres et hauts dirigeants de la société d’état se sont partagé la rondelette somme de 22,8 M$ en primes.

DÉNONCIATI­ON

En début de journée, le porte-parole du PQ en matière d’énergie Bernard Drainville était beaucoup plus incisif. Il a dénoncé le retour des primes.

«M. Couillard, qui dit à tout le monde serrez-vous la ceinture, il ramène la prime, et il le fait sous bâillon, et nous la rentre dans la gorge», a-t-il dit au micro de TVA.

Il affirme même que ces bonis sont «totalement injustifié­s» dans un communiqué de presse. «Comment, dans ce contexte , legouver nement peut-il laisser Hydro-québec verser des primes, financées par les Québécois, à ses hauts dirigeants?» s’est demandé M. Drainville.

 ??  ?? BERNARD DRAINVILLE
Député
BERNARD DRAINVILLE Député

Newspapers in French

Newspapers from Canada