Le Journal de Quebec

Boucher dresse un bilan positif

«Notre club a joué longtemps en séries et fut représenta­tif au tournoi»

- Mario Morissette l Mmorissett­ejdq

«Si c’était à refaire? Bonne question! D’abord, je prendrais un autre Européen avec le choix numéro 2…», a lancé d'entrée de jeu le directeur des opérations hockey des Remparts de Québec Philippe Boucher.

Mê me si les Rempart s on t échoué dans leur tentative de mettre la main sur les coupes du Président et Memorial, Boucher a dressé un bilan très positif de la saison 2014-15, qui s’est conclue vendredi soir, par une défaite face aux Rockets de Kelowna, en demifinale du tournoi de la coupe Memorial.

«Bien sûr, avec le recul, on se dit qu’un aurait pu faire des choses différemme­nt. Mais dans ma position, tout le monde (les autres DG) te voit venir avec une brique et un fanal.»

UN FAUX DÉPART

Le patron des opérations hockey a survécu à un parcours parsemé d’embûches dès le mois d’août.

La désertion Vladislav Kamenev, repêché deuxième à l’encan européen de 2014 par les Remparts, s’est avéré le premier caillou dans le soulier de Boucher. Même s’il avait l’option de quitter sa formation profession­nelle, du Metallurg de Magnitogor­sk (KHL), le Russe de 18 ans a fait dans les mains des Québécois. «Ses deux agents nous avaient pourtant certifié à 100 % qu’il viendrait à Québec.»

La valse des joueurs de 20 ans, l’incertitud­e liée au retour d’anthony Duclair, promu avec les Rangers de New York en octobre, ont ensuite augmenté le nombre de cheveux gris sur la tête de Boucher.

BOUGER TÔT, LA CLÉ

En revanche, son flair lui a permis d’éviter de donner sa chemise et son caleçon à ses homologues. «Des transactio­ns hâtives , conclues durant le camp d’entraîneme­nt, nous ont permis d’ajouter cinq ou six bons éléments alors que les prix étaient moins élevés que durant la période des Fêtes.»

Les trocs pour obtenir le gardien Zachary Fucale, Matt Murphy, Jérôme Verrier ont certes généré des dividendes (participat­ion à la finale de la LHJMQ), mais ils ont également hypothéqué la banque de choix de repêchage de l’organisati­on québécoise.

«Notre objectif était d’avoir une équipe qui jouerait longtemps durant les séries (défaite au 7e match dela finale contre Ri-mouski) et qui soit représenta­tive au tournoi et personne ne pourra me convaincre que nous n’avons pas eu une bonne saison.»

REPÊCHAGE: PAS DE PANIQUE

Le président des Remparts et autrefois copropriét­aire de l’équipe Jacques Tanguay, a minimisé l’importante d’un bouquet bien garni de sélections pour assurer la compétitiv­ité des Diables rouges.

«Depuis 18 ans, je ne suis pas grimpé souvent sur l’estrade pour nommer notre choix de première ronde! On a toujours hypothéqué nos choix», a rappelé Jacques Tanguay.

Et Québec a toujours logé dans le peloton de tête du classement général, sauf pendant une, voire deux saisons.

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada