Le Journal de Quebec

La chef Elizabeth May souhaite céder sa place

-

OTTAWA | (Agence QMI) Une décennie après avoir pris les rênes du Parti vert du Canada, Elizabeth May se dit aujourd’hui prête à céder sa place.

Dans une entrevue accordée au quotidien torontois le Globe and Mail en marge de l’ouverture du congrès du parti à Ottawa, Mme May dit ne pas avoir perdu le feu sacré pour la cause des verts. Elle admet toutefois être impatiente de se départir de son rôle de chef.

«J’aime être un membre du Parlement. Je n’aime pas la politique. Je n’aime pas être chef du Parti vert. Ce n’est pas quelque chose que je recommande­rais à un ami. Ce n’est pas une partie de plaisir, a-t-elle confié en riant vendredi. La politique est une chose horrible.»

Si la députée de la Colombie-britanniqu­e souhaite passer à autre chose, les militants du parti semblent pour leur part hautement satisfaits de son travail.

La députée de Saanich-gulf Islandsa a obtenu l’appui de près de 94 % des membres lors d’un vote de confiance tenu au printemps dernier.

Pour autant, Mme May n’a pas l’intention d’abandonner son parti.

«Je vais certaineme­nt être la chef à la prochaine élection si cela nous offre la meilleure chance de gagner. Mais je serais ravie de me présenter aux côtés d’un autre leader.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada