Le Journal de Quebec

MANCOSU TRANCHE

Matteo Mancosu a marqué son second but de la saison dans le dernier quart d’heure de jeu pour permettre à l’impact de remporter une courte victoire de 1 à 0 contre le Dynamo de Houston devan une autre salle comble de 20 801 spectateur­s, au stade Saputo, h

- Dave Lévesque l Dlevesquej­dm

Mancosu a reçu un long ballon de Marco Donadel, qu’il a habilement contrôlé du haut du corps et du genou pour ensuite battre Joe Willis d’un tir bas, à la 76e minute.

Pendant les minutes précédente­s, l’impact jouait dangereuse­ment avec le feu dans son territoire.

Victor Cabrera a notamment été très chanceux de ne pas faire cadeau d’un tir de pénalité à Houston quand il a fauché Will Bruin dans la surface.

L’officiel, Marcos de Oliveira a dormi au gaz sur la séquence.

CHANCES RATÉES

Ignacio Piatti a bien failli ajouter à l’avance des siens, ratant deux occasions ne or, dont un ballon qui a abouti sur le poteau. Et à l’autre bout, Evan Bush a sauvé les meubles en étirant la main sur un solide tir d’abdoulie Mansally.

Mauro Biello avait prévenu que ce serait difficile.

«Oui, ils sont derniers, mais si on regarde leurs derniers matchs, c’est serré et ils ne se font pas surclasser.

«On n’a pas bien commencé la deuxième demie, mais on a résisté et on a trouvé une façon de marquer un but.»

REMONTÉE

Avec cette victoire à l’arraché, l’impact améliore sa position au classement de l’associatio­n Est.

Il passe provisoire­ment de la 5e à la 3e position, dépassant Philadelph­ie et les Red Bulls de New York. Avec 33 points et deux matchs, en main, il n’est plus qu’à quatre points du New York City FC et de la première position.

C’était la première fois cette saison que l’impact remportait deux victoires consécutiv­es au stade Saputo.

Il l’avait également fait alors de ses deux parties au Stade olympique, le 12 mars et le 9 avril.

MANQUE DE FINITION

La première demie se résume essentiell­ement à un manque de finition d’un côté comme de l’autre.

Will Bruin a donné des ballons dans les mains d’evan Bush pendant que du côté de l’impact, on faisait de même pour Joe Willis.

Matteo Mancosu s’est placé en situation menaçante à quelques occasions, mais il n’a pas pu y aller du dernier geste décisif.

Assez rapide, il a quand même facile- ment percé la défense adverse lors de ce qui aura été la meilleure chance de marquer de l’impact.

HISTOIRES DE DÉFENSE

Il y avait un certain relâchemen­t chez les locaux en début de match, mais Bush a veillé au grain.

Heureuseme­nt que Houston n’est pas reconnu pour son attaque dévastatri­ce puisque les quelques chances qu’ont eues les oranges leur ont été offertes par l’impact.

La plus grosse différence a été remarquée en milieu de terrain, où Mauro Biello a choisi d’aligner Patrice Bernier, Hernan Bernardell­o et Marco Donadel.

Ce dernier a été un peu brouillon, mais les deux autres ont joué un excellent match.

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada