Le Journal de Quebec

Une balle perdue atteint le centre de presse

-

RIO DE JANEIRO | (AFP) Allez couvrir les Jeux, c’est a priori sans danger ! Sauf que les journalist­es qui ont suivi l’équitation hier, dans une zone militaire pourtant hautement sécurisée, ont eu la désagréabl­e surprise de voir passer une balle perdue qui a percé le toit du barnum servant de centre de presse. Le site de Deodoro, dans le nord-ouest de Rio, est situé dans une vaste zone militaire. C’est bien une balle de calibre militaire qui a traversé la toile en matière plastique, alors qu’une quarantain­e de journalist­es et de volontaire­s se trouvaient à l’intérieur de la structure provisoire. Personne n’a été blessé. Les Jeux olympiques de Rio «ne sont pas visés par la balle perdue, ont annoncé les organisate­urs. L’enquête est en cours de la part des experts», a expliqué Mario Andrada, directeur des communicat­ions du comité organisate­ur des Jeux.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada