Le Journal de Quebec

Le tombeau de l’aiglon

-

S’il n’a jamais mis les pieds dans la capitale, le fils de Napoléon 1er y a tout de même laissé sa trace. Quelque part dans le cimetière Saint-charles a été installée une tombe originelle­ment conçue pour François-charles-Joseph Bonaparte, dit l’aiglon. L’oeuvre, qui n’a jamais servi au roi de Rome, a été rachetée par William Venner, courtier de Saint-roch, pour la somme de 50 000 $.

À son arrivée à Québec en 1858, le tombeau prend le chemin du cimetière Saint-charles, inauguré quelques années auparavant. Il se trouve toujours dans le mausolée conçu par l’architecte Charles Baillargé pour la famille d’origine anglaise.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada