Le Journal de Quebec

Succès monstre pour les bus rouges

Le circuit touristiqu­e du Vieux-québec connaît une saison exceptionn­elle

- Pierre-paul Biron l Pierrepaul­biron pierre- paul.biron @quebecorme­dia.com 418.683.1573 3304

Le circuit d’autobus touristiqu­e du Vieux-québec connaît un succès monstre depuis son lancement en 2013 et la saison en cours ne fait pas exception puisque les fameux bus rouges sont constammen­t bondés depuis le début de l’été.

Le copropriét­aire de l’entreprise Les Tours du Vieux-québec se réjouit de la saison touristiqu­e en cours, qu’il qualifie «d’exceptionn­elle» pour la ville de Québec. «Cette année, ce n’est pas compliqué, les astres sont alignés comme il le faut. Tout est là, c’est excellent. On assiste à une juxtaposit­ion de plein de facteurs», explique Georges St-cyr.

Météo favorable, nombreux événements en ville et taux de change font partie de ces facteurs qui ont joué en faveur de Québec. «C’est sûr que nous bénéficion­s grandement de la venue des Américains. Le taux de change nous donne une bonne chance cette année», confirme le dirigeant.

DEMANDE GRANDISSAN­TE

Même si les touristes sont en ville, les attirer dans l’emblématiq­ue bus rouge est une autre paire de manches. C’est là que Georges St-cyr et son associé Stéphane Ouellet ont gagné leur pari. Le circuit lancé en 2013 avec seulement deux autobus à toit ouvert en compte maintenant cinq qui roulent sans arrêt.

«Nous avons remarqué que plus il y en a qui circulent, plus la demande est là. C’est comme la saucisse Hygrade: plus on en fait, plus on en veut», illustre Georges St-cyr. Un petit tour de ville bien installé au deuxième étage du véhicule permet de remarquer rapidement les nombreux curieux qui demandent où se procurer des billets pour la visite guidée. Des employés ont aussi confié au Journal voir fréquemmen­t de longues files d’attente au Château Frontenac pour monter dans l’autobus.

DISSIPER LES DOUTES

Quant aux sceptiques qui doutaient il y a trois ans de la pertinence de telles visites dans une ville comme Québec, ils auront été confondus. «C’est un concept qui a été éprouvé à travers le monde et la ville s’y prête bien. Nous avons par la suite réussi à l’adapter et à le peaufiner», indique M. St-cyr.

L’entreprise ayant fait l’acquisitio­n d’un véhicule supplément­aire chaque année depuis son lancement, la progressio­n des Tours du Vieux-québec a certes été fulgurante. Georges St-cyr demeure toutefois prudent, malgré l’excellente saison en cours.

«Il faut maintenant travailler fort pour rester là. Nous sommes comme des écureuils, actuelleme­nt: on prend tout ce qui passe», at-il dit, refusant de confirmer si un sixième véhicule s’ajoutera au parc l’an prochain.

 ??  ?? Les sceptiques qui doutaient il y a trois ans de la pertinence de circuits touristiqu­es dans une ville comme Québec ont été confondus. «C’est un concept qui a été éprouvé à travers le monde et la ville s’y prête bien», affirme le propriétai­re des Tours...
Les sceptiques qui doutaient il y a trois ans de la pertinence de circuits touristiqu­es dans une ville comme Québec ont été confondus. «C’est un concept qui a été éprouvé à travers le monde et la ville s’y prête bien», affirme le propriétai­re des Tours...
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada