Le Journal de Quebec

Des centaines de personnes font leurs adieux à Sylvie Roy

Des proches, d’ex-collègues et même des électeurs se sont présentés à Trois-rivières

- AMÉLIE ST-YVES

TROIS-RIVIÈRES | Pour les centaines de personnes venues au salon funéraire rendre un dernier hommage à Sylvie Roy, elle était plus qu’une députée acharnée. Elle était une femme, une mère, une amie.

La dépouille de la défunte était allongée dans un cercueil brun foncé. Habillée de mauve, l’expression était calme.

Saluer définitive­ment la femme de 51 ans décédée le dimanche 31 juillet d’une hépatite aiguë était dur pour les proches. Le préfet de la MRC de Bécancour Mario Lyonnais était triste d’avoir à faire ses adieux à celle qu’il considérai­t comme une amie.

« KETCHUP MAISON »

«C’était une femme de famille, sa priorité, c’était ses enfants. Estelle et Michel, ils passaient en premier. Elle faisait de la bonne nourriture avec ce qu’elle faisait pousser dans son jardin. Quand elle venait chez nous, ce n’était pas avec une bouteille de vin, c’était des tomates, des concombres et du ketchup maison», raconte-t-il.

Le ministre de l’éducation, du Loisir et du Sport Sébastien Proulx est passé en fin d’après-midi hier.

«Je vais retenir son authentici­té et son franc-parler. Du temps où j’ai été avec elle à L’ADQ, c’était une compagne de travail très appréciée. Mais même depuis mon retour en politique, j’avais de temps en temps un conseil, un petit mot. C’est une excellente politicien­ne qui nous quitte, c’est une femme exceptionn­elle», a-t-il dit.

MÈRE ET POLITICIEN­NE

L’ancienne députée de Champlain Noella Champagne se rappelle pour sa part à quel point Sylvie Roy a travaillé fort pour combiner la politique avec son rôle de mère.

«Une fois, on a dû changer notre set-up pour parler d’un projet de loi, parce qu’il fallait qu’elle parte pour arriver à 17 h à la garderie. On faisait ce genre d’échanges là avec tellement d’amitié. On était la Ligue des femmes parlementa­ires comme je nous appelais», se rappelle-t-elle.

Sylvie Roy était plus qu’un visage connu pour Klara Paquet qui fait partie de la famille éloignée. «Je ne la connaissai­s pas tant comme politicien­ne, mais je la connaissai­s comme personne avec un gros coeur, qui aimait faire rire les autres et qui était très chaleureus­e», dit-elle.

ADMIRATION

Beaucoup d’ex-collègues sont venus saluer une dernière fois la députée, mais également des électeurs, comme Réal Poudrier, qui a fait la route depuis Mirabel.

«J’aimais sa force, elle ne s’en laissait pas imposer. Elle disait ce qu’elle avait à dire. Je pense qu’elle a ouvert les yeux à bien du monde, c’est ce que je vais retenir», dit l’homme.

«C’était une personne vraiment intègre, ce qui est devenu très rare aujourd’hui en politique », a pour sa part mentionné Régine Lambert, en provenance de Québec.

 ??  ?? Le ministre de l’éducation, Sébastien Proulx, a rendu un dernier hommage à son ancienne collègue du temps de L’ADQ, Sylvie Roy.
Le ministre de l’éducation, Sébastien Proulx, a rendu un dernier hommage à son ancienne collègue du temps de L’ADQ, Sylvie Roy.
 ??  ?? Réal Poudrier Électeur
Réal Poudrier Électeur

Newspapers in French

Newspapers from Canada