Le Journal de Quebec

Les Canadienne­s brillent

Pendrel et Batty se sont donné une bonne dose de confiance avec un podium avant les Jeux de Rio

- Roby St-gelais l Rstgelaisj­dq

BEAUPRÉ | La Canadienne Catharine Pendrel a annoncé ses couleurs à deux semaines des Jeux de Rio, survolant le parcours du Mont-sainte-anne avec brio, hier, pour ravir la dernière tranche de la Coupe du monde avant le rendezvous olympique.

La coureuse originaire du NouveauBru­nswick a ainsi mis la main sur un quatrième titre à la montagne de Beaupré et un premier depuis le début de la saison.

Pendrel n’a laissé aucune chance à ses rivales, dominant d’un bout à l’autre la course qu’elle a remportée par 43 secondes d’avance.

«Je m’attendais à ce que j’aie de la compétitio­n pour au moins une trentaine de minutes, mais c’est ce qui fait que le Mont-sainte-anne est unique. La descente est si éprouvante que, si tu es dans une bonne journée et que tu ne fais pas d’erreurs, tu peux te forger une bonne avance», a souligné Pendrel après avoir été aspergée de champagne sur le podium.

À Rio, où elle vivra ses troisièmes Jeux, Pendrel tentera de réaliser l’exploit qui manque à son palmarès déjà bien garni: un podium olympique. Sa convaincan­te victoire d’hier laisse présager le meilleur pour l’épreuve tant attendue.

«Oui, c’est bon pour la confiance, mais une victoire comme ça met aussi de la pression. Je ne voulais pas lancer un message à mes concurrent­es, mais je voulais me lancer un message à moimême, et c’est ce que j’ai fait», a rappelé la Néo-brunswicko­ise de 35 ans avec sagesse.

BATTY VOLE LA 3EPLACE

Coéquipièr­e de Pendrel dans l’équipe canadienne à Rio, Emily Batty n’a pas été en reste, décrochant la médaille de bronze. L’ontarienne a confirmé sa troisième place dans le dernier tour en dépassant la Danoise Annika Langvad au pas de course dans une section technique où les deux athlètes étaient débarquées de leur vélo.

FIN PRÊTE POUR RIO

«Ça signifie que ma préparatio­n en est exactement là où je voulais qu’elle soit. J’ai eu une course constante sans erreurs. Ça allait bien dans les montées, j’avais une bonne forme. Je suis très fière de moi», a résumé la cycliste de 28 ans qui revenait d’un camp d’entraîneme­nt au Colorado.

La jolie blonde comptait une fois de plus sur l’appui de son fan-club personnel pour cette prestation au Mont-sainteAnne. À l’évidence, Batty et son cha- risme ne laissent personne indifféren­t!

«Les spectateur­s étaient incroyable­s et ceux qui avaient peinturé mon nom sur leur torse m’ont apporté beaucoup avec leur énergie et leurs encouragem­ents. Je les entendais durant la course. Ça m’a aidée à combler l’écart dans le dernier tour pour aller chercher un podium», s’estelle réjouie.

UNE LÉGENDE BIEN VIVANTE

À 43 ans, la Norvégienn­e Gunn-rita Dahle Flesjaa fait toujours partie de l’élite mondiale, comme en témoigne sa deuxième position. Au Brésil, cette légende embrassera l’aventure olympique pour la cinquième fois.

«C’était important, pour moi, d’obtenir un gros résultat. J’aime ce que je fais, j’ai la passion et je continue de travailler fort. Je crois que mon âge n’est qu’un chiffre», a badiné celle qui avait été couronnée en 2004, à Athènes, devant Marie-hélène Prémont.

 ??  ?? Catharine Pendrel et Emily Batty se sont offert un podium hier devant leurs partisans, à moins de deux semaines de l’épreuve olympique féminine de Rio, prévue le 20 août.
Catharine Pendrel et Emily Batty se sont offert un podium hier devant leurs partisans, à moins de deux semaines de l’épreuve olympique féminine de Rio, prévue le 20 août.
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada