Le Journal de Quebec

Absalon récidive avec une sixième victoire en Coupe du monde

- ROBY ST-GELAIS

BEAUPRÉ | En l’absence de son éternel rival suisse Nino Schurter, qui a décidé de faire l’impasse sur l’étape du Mont-sainte-anne à cause des Jeux olympiques, Julien Absalon a renoué avec un sentiment qui l’avait maintes fois habité par le passé à Beaupré, hier.

Le vétéran vététiste français a aisément signé une sixième victoire en carrière à cette étape de la Coupe du monde, bonifiant le titre de détenteur du record qui lui appartient à l’endroit qui l’a vu naître sur la scène internatio­nale en 1998 à l’occasion des Championna­ts du monde juniors. Dix-huit ans plus tard, son étoile ne cesse de rayonner!

«C’est vrai que c’est un endroit que j’apprécie beaucoup. Ce sont mes premiers grands souvenirs au niveau internatio­nal. Ça s’est joué à la fin. Ce n’était pas évident de faire la différence. J’ai bien réussi à serrer mes adversaire­s en début de course et à garder de l’énergie pour la fin», a expliqué l’athlète de 35 ans qui avait dû se contenter de l’argent lors des deux précédente­s éditions.

À Rio, Absalon en sera à ses quatrièmes Jeux olympiques. Sa collection comporte déjà deux médailles d’or (Athènes en 2004 et Pékin en 2008). «C’était important de faire un dernier grand test pour voir où en est la condition. Et mentalemen­t, c’est bon de partir gonflé à bloc. Cette victoire me rend confiant», a-t-il assuré.

L’ÉLECTRICIT­É À INTÉGRER

Si la 26e édition du Vélirium a été une réussite sur toute la ligne, attirant les plus importante­s foules depuis les Championna­ts mondiaux en 2010, Gestev aimerait donner une vitrine au vélo électrique à l’avenir.

«On voudrait développer le côté électrique, donner une fenêtre au vélo électrique. On n’a pas trouvé la formule et on ne sait pas encore comment le mettre en valeur de la bonne manière, mais on y réfléchit», a confié son président Patrice Drouin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada