Pep­per­mint Cy­cling sort du web

La jeune en­tre­prise lance trois bou­tiques, pre­mière étape d’une ex­pan­sion ca­na­dienne

Le Journal de Quebec - - ARGENT - SYL­VIE LEMIEUX

À sa troi­sième an­née d’exis­tence, le fa­bri­cant de vê­te­ments de vé­lo pour femmes Pep­per­mint Cy­cling a dé­ci­dé de sor­tir du web en ou­vrant trois bou­tiques pour pré­sen­ter sa col­lec­tion.

« Le fait de ne pas pou­voir tou­cher et es­sayer les vê­te­ments est un des freins de la vente en ligne », ex­plique Mi­chèle Bas­tien, co­fon­da­trice de l’en­tre­prise avec sa ju­melle, Vé­ro­nik.

Mais pour les as­so­ciées, pas ques­tion d’in­ves­tir dans la brique et le mor­tier. Leur concept : ins­tal­ler les salles de dé­mons­tra­tion Pep­per­mint, leurs nou­veaux points de vente, dans des ca­fés où il se­ra pos­sible d’es­sayer et dans cer­tains cas d’ache­ter sur place.

« On ne vou­lait pas vendre nos vê­te­ments dans les ma­ga­sins de sport pour évi­ter qu’ils se mé­langent à tra­vers toutes les autres marques de vê­te­ments de vé­lo. On cher­chait plu­tôt un lieu ras­sem­bleur pour gar­der le contact di­rect avec la clien­tèle », dit Mi­chèle Bas­tien.

Les trois salles de dé­mons­tra­tion Pep­per­mint sont lo­ca­li­sées de­puis ce prin­temps à Mon­tréal, à Qué­bec et à Saint-sau­veur, dans les Lau­ren­tides. Ces pre­mières bou- tiques sont le dé­but d’un pro­jet d’ex­pan­sion pour Pep­per­mint Cy­cling.

« Se­lon le ré­sul­tat ob­te­nu à la fin de la sai­son es­ti­vale, on pour­rait pour­suivre le dé­ve­lop­pe­ment à l’échelle ca­na­dienne dès l’an pro­chain », af­firme Lau­rier Bal­tha­zard, ex­pert en dé­ve­lop­pe­ment de pro­duit, qui s’est as­so­cié aux soeurs Bas­tien en 2017.

En plus de ces trois bou­tiques, l’en­tre­prise compte un autre es­pace de vente à son éta­blis­se­ment si­tué à Mont-trem­blant.

L’équipe se dé­place aus­si dans des évé­ne­ments cy­clistes et des ras­sem­ble­ments de femmes ac­tives pour pré­sen­ter ses pro­duits. Elle y réa­lise 30 % de son chiffre d’af­faires.

UNE LACUNE À COM­BLER

Pas­sion­nées de vé­lo, Mi­chèle et Vé­ro­nik Bas­tien dé­plo­raient qu’il n’y ait pas sur le mar­ché de pro­duits vrai­ment adap­tés pour les femmes cy­clistes alors que le vé­lo gagne en po­pu­la­ri­té chez cette clien­tèle. De là leur est ve­nue l’idée de fon­der leur en­tre­prise de concep­tion de vê­te­ments aux cou­leurs vi­brantes et au de­si­gn gra­phique raf­fi­né.

Leur ob­jec­tif était aus­si de créer une vé­ri­table ex­pé­rience de marque à l’image de Lolë ou Lu­lu­le­mon, deux éti­quettes très po­pu­laires.

La dé­ci­sion de se lan­cer en af­faires a été prise en juin 2015, et la pre­mière col­lec­tion a été lan­cée en avril de l’an­née sui­vante. « Le dé­ve­lop­pe­ment a été ra­pide. On a pé­da­lé vite ! lance Mi­chèle Bas­tien. Si­non, on re­tar­dait le lan­ce­ment d’un an. Il fal­lait sai­sir l’oc­ca­sion d’af­faires au bon mo­ment. »

Les ré­sul­tats n’ont pas tar­dé, si bien que les ju­melles ont lais­sé leur em­ploi res­pec­tif dans les do­maines de la com­mu­ni­ca­tion et du mar­ke­ting.

« La ré­ponse a été très bonne, même sur­pre­nante vu qu’on est ar­ri­vé sur le mar­ché en avril, ce qui est un peu tard pour des vê­te­ments sai­son­niers », af­firme Mi­chèle Bas­tien.

Les ventes sont en crois­sance. Le chiffre d’af­faires a tri­plé entre 2016 et 2017. « On vise le même ob­jec­tif pour cette an­née. »

SA­VOIR RE­BON­DIR

Pep­per­mint Cy­cling a lan­cé au prin­temps sa troi­sième col­lec­tion de vê­te­ments de vé­lo pour femmes. Une col­lec­tion qui a bien failli ne ja­mais se re­trou­ver sur le mar­ché.

En ef­fet, en oc­tobre 2017, un in­cen­die a ra­va­gé les bu­reaux et tous les stocks de la jeune en­tre­prise. Plu­tôt que de se dé­cou­ra­ger, les as­so­ciés se sont re­trous­sé les manches et ont tout re­bâ­ti.

« On a vu cet évé­ne­ment comme une oc­ca­sion de re­par­tir à neuf, ex­plique Mi­chèle Bas­tien. Sur­tout, on a sen­ti que la clien­tèle était der­nière nous et at­ten­dait que l’on re­lance la col­lec­tion. Pour nous, c’était une grande tape dans le dos pour nous dire de conti­nuer. »

À l’heure ac­tuelle, Pep­per­mint Cy­cling réa­lise plus de 75 % de ses ventes au Qué­bec, le reste dans les autres pro­vinces ca­na­diennes. Une ex­pan­sion amé­ri­caine est pré­vue à moyen terme.

PHO­TO COUR­TOI­SIE

Les trois ac­tion­naires de Pep­per­mint Cy­cling sont Vé­ro­nik Bas­tien, Lau­rier Bal­tha­zard et Mi­chèle Bas­tien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.