Duo in­fer­nal

Ju­das Priest et Deep Purple font ru­gir le Centre Vidéotron

Le Journal de Quebec - - LA UNE - CÉ­DRIC BÉ­LAN­GER

S’il existe une fon­taine de Jou­vence pour les groupes rock, les vé­té­rans de Ju­das Priest et de Deep Purple sont cer­tai­ne­ment tom­bés de­dans.

Même si elles comptent sur cinq sep­tua­gé­naires et trois sexa­gé­naires au sein de leurs ef­fec­tifs res­pec­tifs, les deux for­ma­tions my­thiques n’ont mon­tré au­cun signe d’usure, hier soir, au Centre Vidéotron, où des mil­liers de fans se sont fait ser­vir un « deux pour un » de rock lourd dia­ble­ment ef­fi­cace.

« J’au­rais ache­té mon billet juste pour un ou pour l’autre. Là, j’ai les deux pour le prix d’un », se ré­jouis­sait un spec­ta­teur croi­sé à notre ar­ri­vée.

Me­né par un Rob Hal­ford en grande forme, Ju­das Priest a été le pre­mier à démontrer que le poids des an­nées ne lui cau­sait pas de sou­ci. Les dieux du mé­tal avaient un pro­gramme conte­nant pas moins de quatre chan­sons is­sues de leur nou­vel al­bum, l’ex­cellent Fi­re­po­wer, pa­ru il y a seule­ment quelques mois.

Et elles n’étaient pas les moins ap­pré­ciées, un ex­ploit rare pour un groupe aus­si âgé. Il fal­lait voir le nombre im­pres­sion­nant de té­lé­phones cel­lu­laires al­lu­més pen­dant Light­ning Strike ou la fu­rieuse in­tro­duc­tion de Ri­sing From Ruins pour s’en convaincre.

Les clas­siques ont quand même eu la cote. Turbo Lo­ver a fait pas­ser le concert en se­conde vi­tesse. Hal­ford, avec ses airs de grand sei­gneur, a ten­du à maintes re­prises le mi­cro à ses dis­ciples qui ont for­mé une puis­sante cho­rale pen­dant You’ve Got Ano­ther Thing Co­ming et Li­ving Af­ter Mid­night.

Au rap­pel, on a même eu droit à la tou­chante vi­site de Glenn Tip­ton. Mal­gré la ma­la­die de Par­kin­son, le gui­ta­riste a te­nu à mon­ter sur scène pour le der­nier droit, au grand plai­sir des spec­ta­teurs qui lui ont of­fert une cha­leu­reuse ova­tion.

« SHOW DE LA MORT »

Après dix mi­nutes de hard rock en­dia­blé que nous ser­vait Deep Purple, un spec­ta­teur avait dé­jà tran­ché. « Fais juste écrire que c’est un es­tie de show de la mort », a-t-il de­man­dé en pas­sant à cô­té de l’au­teur de ces lignes.

Vrai que les Bri­tan­niques, de re­tour en ville trois ans après leur der­nière vi­site au Fes­ti­val d’été, n’y al­laient pas ti­mi­de­ment. Ian Gillan et ses aco­lytes ont sau­té à pieds joints dans leur ré­per­toire des an­nées 1970 en en­fi­lant d’en­trée de jeu de su­perbes in­ter­pré­ta­tions de High­way Star et Pic­tures of Home, cette der­nière ayant été le théâtre d’un duel re­le­vé entre le bas­siste Ro­ger Glo­ver et le gui­ta­riste Steve Morse.

Le cla­vié­riste Don Ai­rey a aus­si eu ses mo­ments de gloire. Il a d’abord flat­té les Qué­bé­cois dans le sens du poil en jouant un pe­tit bout de Gens du pays du­rant un so­lo avant d’of­frir un to­ni­truant coup d’en­voi à Per­fect Stran­gers.

Im­pec­cable d’un bout à l’autre, le quin­tette n’a pas man­qué de ser­vir son hymne fé­dé­ra­teur Smoke on the Wa­ter, qui a son­né la fin de la soi­rée pour bien des fans qui n’ont même pas at­ten­du la fi­nale sur Hush pour quit­ter l’édi­fice.

1

1. Mo­ment de com­mu­nion mé­tal­lique entre Ri­chie Faulk­ner et Rob Hal­ford. 2. Les fans ont ap­pré­cié ce dou­blé de rock lourd. 3. Ian Gillan en ac­tion du­rant l’im­pec­cable pres­ta­tion de Deep Purple. PHO­TOS SI­MON CLARK 3

2

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.