Mé­de­cin pour­sui­vie pour le dé­cès d’un bé­bé

La fillette est morte lors de l’ac­cou­che­ment

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - STÉ­PHA­NIE GEN­DRON

SAINT-PAS­CAL | Une mé­de­cin et l’hô­pi­tal de La Po­ca­tière sont pour­sui­vis pour 305 000 $ par un couple dont le bé­bé est dé­cé­dé du­rant un ac­cou­che­ment dif­fi­cile, qui a né­ces­si­té une pé­riode de pous­sées de plus de quatre heures.

Catherine Al­bert et Phi­lippe Lavoie de Saint-pas­cal, dans le Bas-saint-laurent, de­vaient ac­cueillir leur pre­mier en­fant en oc­tobre 2017. La gros­sesse s’était bien dé­rou­lée. La pe­tite Ma­hée Lavoie était à terme, mais l’ac­cou­che­ment s’est transformé en vé­ri­table cau­che­mar.

Les pa­rents sont convain­cus que leur fille se­rait vi­vante si la doc­teure Léa Gou­let-mccar­thy avait de­man­dé une cé­sa­rienne.

« DON­NER UNE VOIX À NOTRE FILLE »

Ils ont de­man­dé au ca­bi­net Mé­nard, Martin, Avo­cats d’en­tre­prendre pour eux des pro­cé­dures contre elle et l’hô­pi­tal, res­pon­sable des in­fir­mières et pré­po­sés. Ils es­timent qu’une cé­sa­rienne au­rait dû être pra­ti­quée et au­rait per­mis de sau­ver l’en­fant.

« Le but de notre dé­marche est de don­ner une voix à notre fille, la dé­fendre, lui rendre jus­tice d’une cer­taine fa­çon. Je lui ai pro­mis que je ferai tout ce que je pour­rai pour elle, et c’est ce que nous ten­tons de faire du mieux que nous pou­vons », a dit Catherine Al­bert.

De­puis l’évé­ne­ment, Mme Al­bert n’a pas re­com­men­cé à tra­vailler comme en­sei­gnante et a fait des crises d’an­xié­té. M. Lavoie, un tech­ni­cien en ar­pen­tage, a aus­si dû prendre des médicaments pour pas­ser à tra­vers le deuil, qui n’est pas ter­mi­né.

ELLE NE RES­PI­RAIT PLUS

La nuit du 10 oc­tobre, Mme Al­bert a com­men­cé à res­sen­tir des contrac­tions. À 6 h 45, le couple s’est pré­sen­té à l’hô­pi­tal de La Po­ca­tière. Tout se pas­sait nor­ma­le­ment.

Se­lon la pour­suite dé­po­sée au pa­lais de jus­tice de Ri­vière-du-loup lun­di, la femme a été vue par son mé­de­cin, la doc­teure Léa Gou­let-mccar­thy, à 14 h 25.

Catherine Al­bert a re­çu une pé­ri­du­rale à l’heure du sou­per et, vers 19 h 15, la mé­de­cin lui a ad­mi­nis­tré du Syn­to­ci­non, un mé­di­ca­ment qui aide le tra­vail.

La pour­suite fait état d’une dou­zaine de dé­cé­lé­ra­tions du coeur du bé­bé entre 20 h 15 et 2 h 15.

Du Syn­to­ci­non a été ad­mi­nis­tré à la mère plusieurs fois, à des doses de plus en plus éle­vées, note-t-on éga­le­ment.

L’ac­cou­che­ment n’est sur­ve­nu qu’à 3 h 14. La pe­tite était flasque, avait une co­lo­ra­tion bleu­tée et ne res­pi­rait pas.

L’au­top­sie du bé­bé, qui pe­sait plus de 8 livres, a ré­vé­lé qu’elle était dé­cé­dée par manque d’oxy­gène.

« Ja­mais le mot cé­sa­rienne n’a été évo­qué par la mé­de­cin », dé­plorent Catherine Al­bert et Phi­lippe Lavoie.

PHO­TO COL­LA­BO­RA­TION SPÉCIALE, STÉ­PHA­NIE GEN­DRON

Phi­lippe Lavoie et Catherine Al­bert, ici à leur ré­si­dence de Saint-pas­cal, in­tentent une pour­suite contre l’hô­pi­tal de La Po­ca­tière et la doc­teure qui a pro­cé­dé à l’ac­cou­che­ment du­rant le­quel leur bé­bé est dé­cé­dé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.