Deux ans moins un jour de pri­son pour la mort de son amie

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - NI­CO­LAS SAILLANT

Sept ans après avoir cau­sé la mort de son amie et deux pro­cès plus tard, Cynthia Gau­lin « s’ex­cuse » en­fin à la fa­mille et prend le che­min de la pri­son pour deux ans moins un jour.

Le 8 oc­tobre 2011, Cynthia Gau­lin, qui n’avait ja­mais conduit un vé­hi­cule de sa vie et qui avait un taux d’al­coo­lé­mie deux fois plus éle­vé que la li­mite per­mise, a pris le vo­lant d’une pe­tite Fiat 500 après être al­lée au dé­pan­neur ache­ter des ci­ga­rettes.

Avec son amie Va­lé­rie Ga­gné à ses cô­tés, Gau­lin a pris une courbe trop vite, elle a heur­té le trot­toir, et fait un ton­neau sur le bou­le­vard Wil­frid-hamel, de­vant le Co­li­sée. Va­lé­rie Ga­gné a su­bi d’im­por­tantes bles­sures et est dé­cé­dée peu de temps après.

« MANQUE DE JU­GE­MENT »

Bien qu’elle re­con­naisse ses torts, l’ac­cu­sée « n’at­tri­bue pas la cause de l’ac­ci­dent ex­clu­si­ve­ment à sa con­som­ma­tion d’al­cool », a sou­li­gné le juge. Gau­lin a plusieurs fois re­je­té la cause de l’ac­ci­dent sur le fait qu’elle ne sa­vait pas conduire.

« C’est avant de conduire qu’on vé­ri­fie où est l’ac­cé­lé­ra­teur, où sont les freins, les signaux [cli­gno­tants] et non du­rant la conduite. Voi­là un in­dice de manque de ju­ge­ment fla­grant », a dit Jean-paul De­coste. Il s’agis­sait du deuxième pro­cès de Cynthia Gau­lin.

Un juge avait condam­né l’ac­cu­sé à une amende de 2000 $, es­ti­mant que l’in­ex­pé­rience et non l’al­cool était la cause du dé­cès de la vic­time. La Couronne avait por­té la cause en ap­pel et ob­te­nu ce deuxième pro­cès.

DES EX­CUSES

Sept ans après le crime, l’ac­cu­sée s’est donc fi­na­le­ment ex­cu­sée aux proches de la vic­time.

« J’ai pris une mau­vaise dé­ci­sion », a-telle dit. Cynthia Gau­lin a d’ailleurs in­di­qué qu’elle met­tait une croix sur la conduite automobile pour tou­jours. « Plus ja­mais je ne vais prendre le vo­lant. »

Les ex­cuses n’ont tou­te­fois pas ré­son­né très fort chez la fa­mille de la vic­time. « Nous, on sait que c’est toutes des men­te­ries ce qu’elle a dit tout à l’heure. Je ne crois pas à ça », a dit la grand-mère de la dé­funte, Li­liane Bel­leau.

Le juge a es­ti­mé que la peine de quatre ans pro­po­sée par la Couronne était « trop sé­vère », mais la grand-mère de Va­lé­rie Ga­gné es­pé­rait tout de même une peine fé­dé­rale.

« J’au­rais ai­mé ça que ça soit plus, on au­rait ai­mé ça quatre ans, mais au moins il y a eu jus­tice », a dit Mme Bel­leau.

C’est donc une peine de 24 mois moins un jour qui a été dé­cer­née et un in­ter­dit de conduite de 36 mois sui­vant sa peine.

Gau­lin, ap­puyé par plusieurs membres de sa fa­mille et des amies, a pris le che­min des cel­lules sous le son d’en­cou­ra­ge­ments. « Je t’aime pit­chou­nette », a lan­cé sa mère.

CYNTHIA GAU­LIN Condam­née

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.