Le juge n’a rien cru de son his­toire

L’ex-bé­né­vole de la Fondation Cé­dri­ka-pro­ven­cher a plai­dé en vain qu’il ten­tait de coin­cer un pé­do­phile

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - AMÉ­LIE ST-YVES

SHA­WI­NI­GAN | Un ex-bé­né­vole de la Fondation Cé­dri­ka-pro­ven­cher a plai­dé cou­pable hier ma­tin à une ac­cu­sa­tion de pos­ses­sion de por­no­gra­phie ju­vé­nile.

Les po­li­ciers ont trou­vé une ving­taine de sai­sies d’écran dans l’or­di­na­teur de Claude Ri­chard, 67 ans, où l’on voit de la por­no­gra­phie ju­vé­nile. Ils ont aus­si trou­vé chez lui un poème à ca­rac­tère por­no­gra­phique.

FAUX COMPTE FA­CE­BOOK

M. Ri­chard s’est créé un faux compte Fa­ce­book et a trans­mis une image por­no­gra­phique à un in­di­vi­du. Ce geste a été re­pé­ré par Fa­ce­book, qui l’a rap­por­té aux au­to­ri­tés.

La po­lice a me­né une en­quête et ar­rê­té M. Ri­chard en février 2017.

Son ar­res­ta­tion a fait grand bruit, car il a amas­sé des fonds à la Fondation Cé­dri­ka-pro­ven­cher entre mars 2015 et avril 2016. Il n’a ja­mais été en contact avec des en­fants dans le cadre de ses fonc­tions à la Fondation.

COIN­CER UN PÉ­DO­PHILE

Après avoir plai­dé cou­pable, M. Ri­chard a ex­pli­qué hier qu’il vou­lait coin­cer un pé­do­phile sur in­ter­net. Il vou­lait amor­cer les échanges avec l’homme sur Fa­ce­book avec une image de por­no­gra­phie ju­vé­nile, parce que « t’at­tires pas un pé­do­phile avec du vi­naigre », a-t-il dit.

Le pro­cu­reur a ré­pli­qué que ce n’est pas à l’étape de la re­con­nais­sance de culpa­bi­li­té qu’il doit ten­ter de mi­ni­mi­ser sa res­pon­sa­bi­li­té. M. Ri­chard n’a ja­mais ap­pe­lé la po­lice pour dé­non­cer, parce qu’il ne croyait pas avoir as­sez de preuves, se­lon ses ex­pli­ca­tions.

Les ob­ser­va­tions sur la peine se tien­dront le 10 jan­vier.

CLAUDE RI­CHARD Cou­pable

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.