Les opia­cés ont fait plus de 8000 morts en deux ans

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS -

AGENCE QMI | Plus de 8000 per­sonnes sont mortes en deux ans au Ca­na­da de sur­doses d’opia­cés, uti­li­sés dans des médicaments ou sous forme de drogues syn­thé­tiques, ce qui dé­montre que « la crise ne s’at­té­nue pas », se sont alar­mées hier les au­to­ri­tés sa­ni­taires.

« De jan­vier à mars 2018, il y a eu au moins 1036 dé­cès ap­pa­rem­ment liés aux opia­cés au Ca­na­da, dont 94 % étaient non in­ten­tion­nels [ac­ci­den­tels]. »

Au to­tal, « plus de 8000 Ca­na­diens ont per­du la vie entre jan­vier 2016 et mars 2018 » après avoir consom­mé ces puis­sants anal­gé­siques, a in­di­qué l’agence de santé pu­blique du Ca­na­da, dans un com­mu­ni­qué.

« C’est dans l’ouest ca­na­dien, en par­ti­cu­lier en Co­lom­bie-bri­tan­nique et en Al­ber­ta, que les ef­fets se font en­core plus sen­tir », a-t-elle sou­li­gné.

POUR­SUITES

La Pro­vince de Co­lom­bie-bri­tan­nique a lan­cé fin août des pour­suites contre plus de 40 en­tre­prises phar­ma­ceu­tiques fa­bri­quant ou com­mer­cia­li­sant ces pro­duits an­ti­dou­leur dont la con­som­ma­tion peut créer des dé­pen­dances.

Cette crise des opia­cés s’ex­plique en outre par le tra­fic de fen­ta­nyl, une drogue syn­thé­tique im­por­tée illé­ga­le­ment d’asie et consi­dé­rée comme 30 à 50 fois plus puis­sante que l’hé­roïne et 50 à 100 fois plus puis­sante que la mor­phine.

Des sur­doses au fen­ta­nyl ont été consta­tées chez des consom­ma­teurs de co­caïne qui igno­raient que leur poudre blanche avait été cou­pée avec cet opia­cé bien moins cher.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.