La ques­tion de l’iso­loir

Le Journal de Quebec - - OPINIONS - Hé­lène Mar­quis

Pour ceux et celles qui hé­si­te­ront der­rière le pa­ravent, une bonne ques­tion à se po­ser se­rait : est-ce qu’on veut pré­ser­ver nos ser­vices pu­blics ?

Dès 2016, le gou­ver­ne­ment li­bé­ral avait un sur­plus bud­gé­taire d’en­vi­ron 4 mil­liards de dol­lars et un sur­plus de près de 7 mil­liards en 2018. Phi­lippe Couillard se pète les bre­telles : le Qué­bec est riche !

Or, pen­dant que notre ar­gent dort dans les coffres de l’état, nous, les ci­toyens, sommes pri­vés des ser­vices pour les­quels nous avons dé­jà payé. L’état n’est pas une en­tre­prise : le but n’est pas de faire des pro­fits ni d’ac­cu­mu­ler du ca­pi­tal. Ge­ler ou ré­duire les dé­penses ne de­mande pas de grandes com­pé­tences en éco­no­mie : ça prend juste de l’in­sen­si­bi­li­té – et beau­coup de mé­pris – en­vers une po­pu­la­tion dé­mu­nie qui, elle, pen­dant quatre ans et de­mi, a dû­ment payé ses taxes et ses impôts.

Et on n’en­tend plus par­ler de la dette... À voir les pro­messes dé­me­su­rées des li­bé­raux, on constate qu’ils se moquent roya­le­ment de la dette ! Les contri­buables qué­bé­cois de­vraient pour­suivre ce gou­ver­ne­ment pour non-pres­ta­tion de ser­vices en édu­ca­tion et de ser­vices es­sen­tiels en santé, alors que les fonds pu­blics étaient là, dis­po­nibles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.