Les li­bé­raux pro­mettent « d’ac­cé­lé­rer la cam­pagne »

Les ca­quistes et les pé­quistes ont ré­pli­qué de ma­nière vi­ru­lente

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - TAÏEB MOALLA

Af­fir­mant que leurs ad­ver­saires po­li­tiques ne s’in­té­ressent pas aux « vé­ri­tables » en­jeux de Qué­bec, les li­bé­raux de la Ca­pi­tale-na­tio­nale an­noncent leur in­ten­tion d’ac­cé­lé­rer le rythme de leur propre cam­pagne élec­to­rale.

C’est ce que le mi­nistre li­bé­ral Sébastien Proulx a dé­cla­ré, hier, en point de presse

« Cer­tains font plus une cam­pagne de bruit qu’une cam­pagne réelle, a-t-il ana­ly­sé. C’est le jeu de can­di­dats des autres for­ma­tions po­li­tiques de ne pas vou­loir créer de bruit à Qué­bec. Ils pensent qu’en res­tant sous le ra­dar, ça va per­mettre à leur chef, no­tam­ment Fran­çois Le­gault, de ga­gner l’élec­tion à leur place. » Se­lon lui, les can­di­dats de la CAQ « tiennent Qué­bec pour ac­quis ».

An­non­çant qu’ils vont se rendre plus « vi­sibles » dans les deux se­maines qui res­tent à la cam­pagne élec­to­rale, les li­bé­raux de Qué­bec pro­mettent de dé­cli­ner « des pro­po­si­tions in­té­res­santes dans les pro­chains jours ».

D’après eux, les deux thèmes cen­traux de­meurent les mêmes: la pé­nu­rie de main-d’oeuvre et la mo­bi­li­té.

« La prio­ri­té de toutes les prio­ri­tés, c’est l’éco­no­mie de Qué­bec et de la ré­gion de la Ca­pi- tale-na­tio­nale, a ajou­té M. Proulx. Si on ne main­tient pas cette crois­sance et cet élan de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, le reste de­vient plus dif­fi­cile à réa­li­ser. »

« ONE-MAN-SHOW » DE PROULX, DIT LA CAQ

Pi­quée au vif, la dé­pu­tée sor­tante et can­di­date ca­quiste dans Louis-hébert, Ge­ne­viève Guil­bault, a ré­fu­té les « in­sultes pa­thé­tiques » de M. Proulx.

« On n’a vrai­ment pas de le­çon à re­ce­voir d’un par­ti qui n’a même pas en­core de pla­te­forme ré­gio­nale. Chez les li­bé­raux, il y a un one-man­show de M. Proulx », a-t-elle ré­pli­qué.

D’après Mme Guil­bault, « cette cam­pagne né­ga­tive tra­duit la pa­nique des li­bé­raux. Les li­bé­raux à Qué­bec, c’est zé­ro. Ils n’ont aucune vi­sion et ils font tout pour évi­ter de par­ler de leur bi­lan ».

LE PQ EN AJOUTE

Ré­ac­tion sem­blable du cô­té de la can­di­date pé­quiste, Diane Laval­lée. « M. Proulx me voit beau­coup sur le ter­rain. Nous nous croi­sons souvent. Je ne me sens donc pas concer­née quand il dit qu’on se cache ».

Se­lon celle qui se pré­sente dans la cir­cons­crip­tion de Ta­sche­reau, « les li­bé­raux ne sont pas confiants. Peut-être que les son­dages com­mencent à les éner­ver ».

PHO­TO STE­VENS LE­BLANC

Le mi­nistre li­bé­ral Sébastien Proulx s’en est pris, hier, à ses ad­ver­saires po­li­tiques, par­ti­cu­liè­re­ment à ceux de la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.