Une pan­carte élec­to­rale cri­blée de pro­jec­tiles

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - TAÏEB MOALLA

Une pan­carte élec­to­rale d’ali Da­han, can­di­dat in­dé­pen­dant dans Jean-ta­lon, a été cri­blée de plusieurs pro­jec­tiles de plas­tique. Une plainte a été dé­po­sée hier à la po­lice de Qué­bec.

« À ma connais­sance, c’est la seule pan­carte qui a re­çu plusieurs balles. Ça m’a fait trem­bler. J’avais peur. Ça n’a pas de bon sens », a confié M. Da­han, hier, au Jour­nal.

Au Ser­vice de po­lice de la Ville de Qué­bec (SPVQ), la porte-pa­role, Mé­la­nie Jo­bin, a confir­mé qu’une plainte pour mé­fait a été dé­po­sée hier et que le dossier re­lève dé­sor­mais de la sec­tion d’en­quête.

« Le pan­neau a été ci­blé par des pro­jec­tiles de plas­tique pou­vant res­sem­bler à des pro­jec­tiles de type Air­soft », a-t-elle in­di­qué. Il est pos­sible que les pro­jec­tiles aient été ti­rés d’une ca­ra­bine à air com­pri­mé, se­lon Mme Jo­bin.

La pan­carte ci­blée se trou­vait dans le sec­teur du parc Saint-be­noît, à Sainte-foy.

AF­FAIRE PRISE « TRÈS AU SÉ­RIEUX »

Se­lon Ali Da­han, qui se dé­crit comme un « défenseur des droits hu­mains », la po­lice de Qué­bec « prend l’af­faire très au sé­rieux. Ils vont prendre les me­sures qui s’im­posent ».

Le can­di­dat a ajou­té que deux autres de ses af­fiches élec­to­rales, qui se trou­vaient non loin de la grande mos­quée de Qué­bec, à Sainte-foy, ont éga­le­ment été van­da­li­sées.

M. Da­han vit à Qué­bec de­puis 28 ans. Il est ori­gi­naire de Dji­bou­ti, en Afrique de l’est. Il se pré­sente comme an­cien di­plo­mate et comme mu­sul­man non pra­ti­quant.

L’homme dans la soixan­taine a dé­jà été can­di­dat, par le pas­sé, à des élec­tions pro­vin­ciales et mu­ni­ci­pales.

RÉ­AC­TIONS PO­LI­TIQUES

Hier, le mi­nistre li­bé­ral Sébastien Proulx, qui est can­di­dat dans la même cir­cons­crip­tion, s’est dit « ren­ver­sé » par cette his­toire « in­ac­cep­table ».

Il a dé­cla­ré qu’il té­lé­pho­ne­ra ra­pi­de­ment à Ali Da­han pour lui dire à quel point il est « pei­né » et « cho­qué » par cette si­tua­tion.

La pé­quiste Diane Laval­lée, can­di­date dans Ta­sche­reau, a éga­le­ment in­di­qué « qu’il est dé­plo­rable que des gens s’en prennent à des pan­cartes. C’est in­ap­pro­prié dans une so­cié­té ci­vi­li­sée ». De son cô­té, la ca­quiste Ge­ne­viève Guil­baut a dé­non­cé un acte «in­ac­cep­table, dé­plo­rable et scan­da­leux».

PHO­TO COUR­TOI­SIE

La pan­carte van­da­li­sée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.