Un pre­mier en­tre­pre­neur né­gligent s’en va en pri­son

Il écope de 18 mois de dé­ten­tion pour la mort d’un tra­vailleur

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - MI­CHAËL NGUYEN

Pour la pre­mière fois au Qué­bec, un en­tre­pre­neur en construc­tion res­pon­sable de la mort d’un de ses em­ployés a pris le che­min de la pri­son, bien que la peine de 18 mois ne soit pas suf­fi­sante aux yeux des proches de la vic­time.

« C’est une dé­cep­tion to­tale, mon père est mort en­ter­ré vi­vant, il a été ex­ploi­té », a com­men­té Ka­rine Gal­lant-lé­vesque, la fille de Gilles Lé­vesque, juste après la condam­na­tion de Sylvain Four­nier, hier au pa­lais de jus­tice de Mon­tréal.

Four­nier, 57 ans, était le pro­prié­taire d’une com­pa­gnie d’ex­ca­va­tion qui avait ob­te­nu le contrat pour rem­pla­cer une conduite d’égout à Mon­tréal, en avril 2012. Il y était al­lé avec un de ses em­ployés, Gilles Lé­vesque, quand une tran­chée mal sé­cu­ri­sée s’est ef­fon­drée sur eux.

M. Four­nier a été bles­sé, tan­dis que M. Lé­vesque est dé­cé­dé.

HO­MI­CIDE IN­VO­LON­TAIRE

« Le tri­bu­nal est na­tu­rel­le­ment sen­sible à ce mal­heur qui af­flige la fa­mille de Gilles Lé­vesque et, cons­cient que rien ne peut ré­pa­rer cette ca­tas­trophe, sou­haite qu’elle puisse, mal­gré tout, trou­ver l’apai­se­ment et la sé­ré­ni­té », a dit le juge Pierre Du­pras du­rant la lec­ture de son ju­ge­ment.

Au terme de son pro­cès, Four­nier a été dé­cla­ré cou­pable d’ho­mi­cide in­vo­lon­taire. Il es­pé­rait tou­te­fois s’en sor­tir avec de la pri­son les fins de se­maine, comme le sug­gé­rait son avo­cate Bri­gitte Martin. Me Sa­rah Sylvain-la­porte, de la Couronne, ré­cla­mait pour sa part trois an­nées de pé­ni­ten­cier. Pour le juge Du­pras, Four­nier au­rait mé­ri­té deux ans de dé­ten­tion afin de dis­sua­der qui­conque de faire comme l’ac­cu­sé. Mais en te­nant compte des bles­sures qu’avait su­bies Four­nier, il a ré­duit la sen­tence à 18 mois de pri­son, sui­vi d’une pro­ba­tion de deux ans.

DÉ­CEP­TION

« On est dé­çus, vrai­ment dé­çus, a ré­agi la fille de M. Lé­vesque, en com­pa­gnie de sa mère. Ça fait six ans et de­mi qu’on at­tend, et au­jourd’hui il a pris un an et de­mi. C’est une dé­cep­tion. »

En ré­ac­tion à cette condam­na­tion, le syn­di­cat de la Ftq-construc­tion a rap­pe­lé l’im­por­tance de la sé­cu­ri­té sur les chan­tiers.

« C’est une pre­mière, mais on est sur­pris qu’il n’y en ait pas eu d’autres. Il y a un pa­quet d’en­tre­prises né­gli­gentes », a com­men­té Si­mon Lé­vesque, res­pon­sable de la santé et de la sé­cu­ri­té du tra­vail à la Ftq-construc­tion.

Il rap­pelle d’ailleurs que si les ou­vriers de la construc­tion re­pré­sentent 5 % de la maind’oeuvre au Qué­bec, ils re­pré­sentent aus­si 25 % des dé­cès sur les lieux de tra­vail.

« Et on ne cal­cule pas les gens qui su­bissent des lé­sions graves », dé­plore-t-il.

PHO­TO PIERRE-PAUL POU­LIN

La fille et la femme de Gilles Lé­vesque (en mor­taise), dé­cé­dé dans une tran­chée non sé­cu­ri­sée, n’ont pas ca­ché leur dé­cep­tion quand son pa­tron a éco­pé de 18 mois de pri­son, hier à Mon­tréal.

SYLVAIN FOUR­NIER Condam­né

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.