35,7 M$ pour les vic­times d’un en­sei­gnant pé­do­phile

Le Journal de Quebec - - MONDE -

NEW YORK | (AFP) Le dio­cèse de Brook­lyn, quar­tier new-yor­kais, a ac­cep­té d’in­dem­ni­ser quatre gar­çons agres­sés sexuel­le­ment entre 2003 et 2009 par un pro­fes­seur de religion pour un mon­tant re­cord de 27,5 mil­lions $ US (35,7 M$), dans le cadre d’un ac­cord à l’amiable, ont in­di­qué hier les avo­cats des vic­times.

Cette somme, soit 6,87 mil­lions $ US (8,92 M$) pour cha­cune des vic­times, vio­lées quand elles avaient entre 8 et 12 ans, consti­tue « l’in­dem­ni­té in­di­vi­duelle la plus éle­vée » ja­mais ac­cor­dée par l’église, a in­di­qué l’un des avo­cats, M. Ru­bi­no­witz.

« Nous sommes heu­reux de voir l’église en­fin de­vant la jus­tice », a-t-il ajou­té.

Contac­té, le dio­cèse de Brook­lyn n’a pas im­mé­dia­te­ment ré­agi à ces in­for­ma­tions.

L’ac­cord à l’amiable met fin à la plainte au ci­vil des quatre vic­times, qui de­vait dé­bou­cher sur un pro­cès dé­but 2019, a ex­pli­qué M. Ru­bi­no­witz.

La plainte avait été dé­po­sée en 2012, après que le pro­fes­seur An­ge­lo Ser­ra­no – au­jourd’hui âgé de 67 ans – a été ar­rê­té en 2009 pour des at­tou­che­ments sur un en­fant, pour les­quels il a plai­dé cou­pable en 2011 et a été condam­né à 15 ans de pri­son.

Se­lon M. Ru­bi­no­witz, le dio­cèse a ac­cep­té de payer après avoir « long­temps es­sayé de prendre ses dis­tances avec Ser­ra­no », qui était em­ployé par la pa­roisse de St Lu­cy-st Pa­trick, mais pas prêtre.

Mais les té­moi­gnages mon­trant com­bien ce der­nier était impliqué dans la pa­roisse, qui a fer­mé de­puis, étaient ac­ca­blants, se­lon les avo­cats.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.