«Un homme, trois com­plets »

Le défenseur étoile de la LNH Erik Karls­son, que les Sé­na­teurs viennent d’échan­ger aux Sharks, fait son en­trée dans le do­maine de la mode en en­dos­sant sa pre­mière ligne de com­plets en col­la­bo­ra­tion avec le dé­taillant ca­na­dien RW&CO.

Le Journal de Quebec - - SPECTACLES - par erik karls­son

La col­lec­tion « Un homme, trois com­plets » risque de plaire au­tant aux millé­niaux qu’aux hommes plus ma­tures. La ligne sobre et épu­rée mise sur des dé­tails aus­si beaux que pra­tiques. Les ha­bits semblent taillés sur me­sure et s’ajustent à la sil­houette grâce à une mul­ti­tude de coupes : étroite, ajus­tée, ath­lé­tique, dans les com­plets courts, ré­gu­liers et longs. Les ma­tières plus tech­niques rendent les com­plets beau­coup plus confor­tables avec des tis­sus mé­moires, res­pi­rants et ex­ten­sibles. On s’éloigne un peu du noir avec des teintes de gris, d’an­thra­cite, de bleu royal et de rouge ce­rise qui se mé­langent bien avec des che­mises pas­tel ou im­pri­mées dans les mêmes tons.

Lors du lan­ce­ment de cette col­lec­tion, qui vient juste d’être mise en vente en ligne et dans cer­tains RW&CO, j’ai eu la chance de ja­ser mode avec l’an­cien ca­pi­taine des Sé­na­teurs d’ottawa. Même s’il joue les man­ne­quins pour sa col­lec­tion, Erik Karls­son est loin de se prendre pour une ve­dette ; j’ai ren­con­tré un gars plu­tôt ti­mide, mais cha­ris­ma­tique et sur­tout très accessible. Je pa­rie que son look à mi-che­min entre Joh­ny Depp et Da­vid Beck­ham plai­ra au­tant aux femmes des hommes qui adop­te­ront ce style.

Pour­quoi avez-vous dé­ci­dé d’en­trer dans l’in­dus­trie de la mode? Cette col­la­bo­ra­tion avec RW&CO est pour moi une fa­çon d’ex­pri­mer d’autres pas­sions que celle du ho­ckey et je suis fière de le faire avec une com­pa­gnie ca­na­dienne.

Qu’est-ce que vous ap­pré­ciez le plus dans cette nou­velle aven­ture ? Le fait que ce sont des suits très bien taillés pour tous les types de silhouettes mas­cu­lines. Ils me font très bien, ils sont très confor­tables, ce qui est très im­por­tant à mon avis puisque je passe tel­le­ment de temps en com­plet ! Je suis très fier de cette pre­mière col­la­bo­ra­tion avec RW&CO.

Quel est votre de­si­gner fa­vo­ri ? Quand j’étais plus jeune entre 17 et 22 ans, j’ai­mais Dolce & Ga­ban­na, mais pour l’ins­tant, je n’en ai pas…

Pour vous, c’est quoi un homme « bien ha­billé » ? Ça dé­pend tou­jours de qui tu es et d’où tu vas. En­suite, c’est une ques­tion de style et ça dé­pend de cha­cun.

Quel est l’in­dis­pen­sable qu’un homme doit avoir dans sa garde-robe ? Je di­rais des chaus­sures propres pour les en­tre­vues ou des ren­contres im­por­tantes, souvent on ne pense pas à ça lorsque l’on est jeune.

Quelle est votre pièce pré­fé­rée dans la col­lec­tion ? Je di­rais le Tra­vel­ler, le com­plet Voyage, puisque je me dé­place beau­coup et ce com­plet est ex­ten­sible et donc très confor­table pour prendre l’avion ou faire de longues heures dans l’au­to­bus.

Avez-vous ai­mé jouer les man­ne­quins pour la col­lec­tion ? Oui, même si c’est très dif­fé­rent de jouer au ho­ckey. D’ailleurs, j’ai beau­coup plus de res­pect pour les gens qui font ce mé­tier qui n’est pas aus­si fa­cile que ça à l’air ! Il faut être très pa­tient pour être mo­dèle pen­dant de longues jour­nées, mais j’ai quand même ap­pré­cié cette nou­velle ex­pé­rience.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.