5 choses à sa­voir sur Je­re­my Dut­cher

Le mu­si­cien a rem­por­té le pres­ti­gieux prix Po­la­ris 2018

Le Journal de Quebec - - SPECTACLES - RA­PHAËL GEN­DRON-MARTIN

Lun­di, à To­ron­to, Je­re­my Dut­cher a rem­por­té le convoi­té prix Po­la­ris 2018, re­mis au meilleur al­bum ca­na­dien de l’an­née, toutes ca­té­go­ries confon­dues. Voi­ci cinq choses à sa­voir sur cet ar­tiste de 27 ans qui chante en wo­las­toq, une langue em­ployée par moins de 100 per­sonnes au­jourd’hui.

1- TRA­VAIL DE RE­CHERCHE

Je­re­my Dut­cher a gran­di à la Pre­mière Na­tion de To­bique, l’une des six ré­serves Wo­las­to­qiyik au Nou­veau-bruns­wick. Là-bas, il a ap­pris à par­ler le wo­las­toq, une langue sur le point de dis­pa­raître.

Alors qu’il étu­diait la musique à l’uni­ver­si­té Dal­hou­sie, à Ha­li­fax, il y a cinq ans, Dut­cher s’est fait conseiller par une aî­née de sa com­mu­nau­té d’al­ler vi­si­ter le Mu­sée ca­na­dien de l’his­toire, à Gatineau, pour en sa­voir plus sur ses an­cêtres. Sur place, il a pas­sé deux se­maines à trans­crire des chan­sons qui avaient été en­re­gis­trées plus de 100 ans plus tôt.

2- ACTE DE PRÉ­SER­VA­TION

Dans l’es­poir de pré­ser­ver ses ra­cines, le chan­teur d’opé­ra a dé­ci­dé que son pre­mier al­bum com­pren­drait des chan­sons tra­di­tion­nelles in­ter­pré­tées en wo­las­toq, avec des ar­ran­ge­ments au pia­no. Il n’a ja­mais son­gé à les tra­duire en an­glais pour re­joindre un plus large pu­blic. « C’est une fa­çon d’ho­no­rer ceux qui sont pas­sés par là avant et de lais­ser des traces pour ceux qui pas­se­ront après », a-t-il dit.

3- RÉ­SUL­TAT EN­VOÛ­TANT

À sa sor­tie, en avril der­nier, l’al­bum Wo­las­to­qiyik Lin­tu­wa­ko­na­wa a ra­pi­de­ment été en­cen­sé par la cri­tique. Plusieurs ont sou­li­gné l’ori­gi­na­li­té du pro­jet et le ré­sul­tat émou­vant, qui com­prend de su­perbes mé­lo­dies vo­cales.

Le site ex­claim.ca lui a no­tam­ment at­tri­bué la cote de quatre étoiles et de­mie, di­sant que le disque bri­sait par­fois le coeur avec ses mor­ceaux « han­tants ».

4- SÉ­RIEUSE COM­PÉ­TI­TION

Même s’il était l’un des fa­vo­ris pour l’em­por­ter à la fi­nale du prix Po­la­ris 2018, Je­re­my Dut- cher fai­sait face à une sé­rieuse concur­rence.

Par­mi les neuf autres fi­na­listes, on re­trou­vait le chou­chou on­ta­rien Da­niel Cae­sar, le groupe du Nou­veau-bruns­wick Part­ner ain­si que les Qué­bé­cois Jean-mi­chel Blais, Hu­bert Le­noir et Pierre Kwen­ders. Je­re­my Dut­cher est al­lé cher­cher son prix des mains de Li­do Pi­mien­ta, ré­ci­pien­daire du Po­la­ris 2017.

Par­mi les autres ga­gnants ces der­nières an­nées, on compte Kay­tra­na­da, Ta­nya Ta­gaq, Feist, Ar­cade Fire et Kark­wa.

5- INS­PI­RER LA JEU­NESSE

En ac­cep­tant son prix, Dut­cher a dit qu’il es­pé­rait que ce­la mar­que­rait une étape dans le « con­ti­nuum de l’ex­cel­lence au­toch­tone » et que ses chan­sons en wo­las­toq pour­raient faire ré­flé­chir les jeunes au­toch­tones à pro­pos de l’im­por­tance du lan­gage.

« La musique est en train de chan­ger ce pays, a-t-il ajou­té. Et ce que vous voyez sur cette scène ce soir, c’est le fu­tur. C’est ce qui s’en vient. » Avec son prix, le mu­si­cien s’est aus­si vu remettre une bourse de 50 000 $.

PHOTOS COUR­TOI­SIE MATT BARNES

Je­re­my Dut­cher a rem­por­té le prix Po­la­ris 2018 avec son al­bum Wo­las­to­qiyik Lin­tu­wa­ko­na­wa.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.