« C’est ar­ri­vé tel­le­ment vite » – Pa­trick Sca­la­bri­ni

Le Journal de Quebec - - SPORTS - RO­BY ST-GELAIS

Le gé­rant Pa­trick Sca­la­bri­ni garde tou­jours un goût amer de la dé­faite crève-coeur des siens, su­bie lors du qua­trième match de la fi­nale contre les Mi­ners de Sus­sex Coun­ty, trois jours plus tard.

« On s’in­ves­tit à 100 % pen­dant un bout, sur­tout en sé­ries. C’est émo­tif et c’est pre­nant. Ça me prend tou­jours un peu de temps à di­gé­rer le tout et, vu qu’on y croyait spé­cia­le­ment, peut-être que ça va être plus long », a ra­con­té Sca­la­bri­ni, qui vi­vait pa­reil sen­ti­ment en fi­nale pour la pre­mière fois de sa car­rière d’ins­truc­teur.

Les Ca­pi­tales étaient à un re­trait de pro­vo­quer la te­nue d’un match ul­time, avant qu’un cir­cuit dra­ma­tique de trois points as­somme les vi­si­teurs. Sca­la­bri­ni a-t-il re­gar­dé en re­prise ce coup d’éclat ? « Non, et je suis dé­jà tan­né d’en en­tendre par­ler! C’était un moment ma­gique pour eux. On a do­mi­né ce match jus­qu’à la fin et on ne les croyait tel­le­ment pas dans le coup. C’est ar­ri­vé tel­le­ment vite qu’on ne l’a pas réa­li­sé sur le coup. »

DES CHAN­GE­MENTS À VE­NIR

Même si quelques joueurs se­ront de re­tour en 2019, Sca­la­bri­ni a re­con­nu que les dé­parts de Ka­lian Sams, Maxx Tis­sen­baum et Nick Van Strat­ten lais­se­ront un trou im­por­tant dans l’ali­gne­ment.

« L’an pas­sé, on a eu de gros chan­ge­ments après le dé­part de quelques joueurs im­por­tants, mais le noyau de­meu­rait. L’an pro­chain, notre noyau va être com­plè­te­ment dif­fé­rent.

« On a quelques joueurs qui de­vraient être de re­tour, mais sans être des vé­té­rans ou des me­neurs, ça va tout de même être des pièces im­por­tantes », a as­su­ré le gé­rant, qui vient de ter­mi­ner sa neu­vième cam­pagne à la barre de l’équipe.

L’aven­ture cu­baine pour­rait se pro­lon­ger avec de nou­veaux vi­sages en rai­son de la pré­sen­ta­tion des Jeux pan­amé­ri­cains l’été pro­chain, au Pé­rou. L’ar­rêt-court Yor­dan Man­du­ley et l’ar­tilleur La­za­ro Blan­co de­vraient re­pré­sen­ter leur pays à ce tour­noi. « Je vais es­sayer de ra­voir les deux, mais ça dé­pen­dra de leur dis­po­ni­bi­li­té et du lien avec Cu­ba. S’ils quittent pen­dant deux mois, c’est une autre chose », a dit Sca­la­bri­ni, évo­quant la pos­si­bi­li­té que son as lan­ceur re­bon­disse au Ja­pon ou au Mexique.

Seul le re­tour du vé­té­ran Karl Gé­li­nas est d’ailleurs vé­ri­ta­ble­ment as­su­ré chez les lan­ceurs, se­lon Sca­la­bri­ni, qui es­père que son stop­peur Tre­vor Bay­less ob­tien­dra une nou­velle chance dans l’af­fi­lié.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.