MÉ­CHANT PÉTARD

Rup­tures de stock 4 heures d’at­tente pour du pot Ba­garre entre re­ven­deurs Des clients frus­trés

Le Journal de Quebec - - LA UNE - HUGO DU­CHAINE

Des mil­liers de Qué­bé­cois ont bra­vé de longues files d’at­tente pour être par­mi les premiers à ache­ter lé­ga­le­ment du can­na­bis hier, cau­sant ra­pi­de­ment des rup­tures de stock.

« Yes sir ! », a scan­dé Hugo Sé­né­cal, ex­hi­bant fiè­re­ment le dis­cret pe­tit sac brun conte­nant les 15 g de can­na­bis qu’il venait d’ache­ter. En file de­puis 3 h 35 du ma­tin, il a été hier le pre­mier à en­trer dans la suc­cur­sale de la So­cié­té qué­bé­coise du can­na­bis (SQDC) au centre-ville de Montréal.

À 10 h pile, des di­zaines de té­lé­phones ont fil­mé l’ou­ver­ture des portes, et des cris de joie ont re­ten­ti dans la longue file d’at­tente, mar­quant de fa­çon tan­gible la lé­ga­li­sa­tion du can­na­bis au pays.

Hugo Sé­né­cal te­nait à être le pre­mier pour le sym­bole et il a com­blé les nom­breuses ca­mé­ras des jour­na­listes de par­tout dans le monde en s’al­lu­mant im­mé­dia­te­ment un joint à sa sor­tie.

Il te­nait une fac­ture de 129 $, pré­ci­sant qu’il avait choi­si des pro­duits plus chers, avec un haut taux de THC. « C’est rai­son­nable, dit-il. Pour le prix, je suis très sa­tis­fait. »

4 HEURES D’AT­TENTE

Mal­gré la pluie, les points de vente de Qué­bec et de Lévis ont aus­si été pris d’as­saut par les clients qui ne vou­laient pas ra­ter un « événement mé­mo­rable ».

« J’ai rê­vé à ça toute ma vie », s’est ex­cla­mé Jean-de­nis en sor­tant de la suc­cur­sale de la rue Bou­vier avec son sac brun, sans lo­go, qui conte­nait la « li­mite » per­mise de pos­ses­sion de can­na­bis en pu­blic : 30 grammes. « On n’a pas en­core fu­mé au­jourd’hui. Là, on s’en va fê­ter. C’est un grand jour », a-t-il ex­pli­qué.

Plu­sieurs consom­ma­teurs n’ont pas hé­si­té à qua­li­fier la jour­née de « mé­mo­rable », si­non « d’his­to­rique ». Un concert d’ap­plau­dis­se­ment s’est fait éga­le­ment en­tendre à cet en­droit sur le coup de 10 h.

À la fermeture à 21 h, ils étaient en­core plus d’une cen­taine à Qué­bec qui sont re­par­tis frus­trés, les mains vides après des heures pas­sées au froid.

Même si la touche fi­nale dans les bou­tiques a sem­blé se faire dans la pré­ci­pi­ta­tion, les premiers clients ont par­lé d’un ser­vice ef­fi­cace.

Des files monstres ser­pen­taient aus­si au­tour des suc­cur­sales de Mi­ra­bel, Mas­couche et Saint-Jean-sur-ri­che­lieu. Les plus mo­ti­vés ont pa­tien­té jus­qu’à quatre heures avant de faire leurs achats.

RUP­TURE DE STOCK

Cet en­goue­ment s’est tou­te­fois sol­dé en rup­ture de stock. Sur le site in­ter­net de la SQDC, plu­sieurs pro­duits étaient dé­jà in­dis­po­nibles hier. C’était entre autres le cas pour les trois sortes de pi­lules, mais aus­si cer­tains types d’huiles et de fleurs sé­chées de can­na­bis.

Dans plu­sieurs autres pro­vinces, comme l’on­ta­rio, Terre-neuve et le Nou­veau-bruns­wick, il était dé­jà im­pos­sible de se pro­cu­rer cer­tains pro­duits ou tailles de sa­chets de can­na­bis sur in­ter­net à la fin de la ma­ti­née, hier.

Avec au­tant de gens prêts à cé­lé­brer, les am­bu­lan­ciers se pré­pa­raient à sur­veiller at­ten­ti­ve­ment de pos­sibles cas d’in­toxi­ca­tion. — Avec la collaboration d’an­na­belle Blais,

Ch­ris­to­pher Nar­di, Vincent La­rin, Do­mi­nique Le­lièvre, Pierre-paul Bi­ron, Ca­the­rine Bou­chard et Jean-fran­çois Ra­cine

PHO­TO JEAN-FRAN­ÇOIS DES­GA­GNÉS

Les files d’at­tente se sont ra­pi­de­ment al­lon­gées de­vant les trois points de vente de la ré­gion de Qué­bec, dont ce­lui de Lévis. LÉVIS 95, ROUTE DU PRÉ­SIDENT-KEN­NE­DY

PHO­TO CA­THE­RINE BOU­CHARD

Jean-de­nis et Jim­my Har­vey, que l’on voit ici de­vant la suc­cur­sale SQDC de Le­bour­gneuf, avaient l’in­ten­tion d’al­ler « fê­ter » pour sou­li­gner la lé­ga­li­sa­tion du can­na­bis.

PHO­TO DO­MI­NIQUE LE­LIÈVRE

À Sainte-foy, à un cer­tain mo­ment, plus de 200 per­sonnes at­ten­daient jusque der­rière l’im­meuble, dans le sta­tion­ne­ment des Halles.

PHO­TO AGENCE QMI, MARC VAL­LIÈRES

LE­BOUR­GNEUF 670, RUE BOU­VIER À Qué­bec, sur la rue Bou­vier, beau­coup de gens fai­saient la file dès l’ou­ver­ture de la suc­cur­sale. À la fermeture à 21 h, une cen­taine d’entre eux sont re­par­tis les mains vides, faute d’avoir pu en­trer.

PHO­TO DO­MI­NIQUE LE­LIÈVRE

Ro­bert Les­sard, un des premiers clients à sor­tir de la SQDC de Sainte-foy.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.