« Qué­bé­cois » ? « Ca­na­diens fran­çais » ? Quel avenir pour la na­tion ?

Le Journal de Quebec - - OPINIONS -

« Dé­bu­tons par une ques­tion toute simple : le Qué­bec, c’est une na­tion ou pas ? Je veux dire, au-de­là des belles pa­roles et des mo­tions sans consé­quences de la Chambre des com­munes sous Ste­phen Har­per...

Nous en ve­nons à nous ques­tion­ner là-des­sus par les temps qui courent. Ne soyons pas sur­pris si l’on tente de vous convaincre du contraire au cours des pro­chaines an­nées. Car la ten­dance pointe vers la “ca­na­dia­ni­sa­tion” du Qué­bec. La ques­tion de la langue N’en dou­tons pas, une na­tion se dé­fi­nit par des ca­rac­té­ris­tiques com­munes qui la distinguent des autres : langue, pa­tri­moine, his­toire na­tio­nale, etc.

En fin de se­maine, sur les ondes de la ra­dio na­tio­nale du Ca­na­da, un dé­bat au cours du­quel on se ques­tionne sur la per­ti­nence de conti­nuer à faire usage du terme “Qué­bé­cois”. »

STEVE E. FOR­TIN

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.