Des titres dé­pres­sifs en Bourse pour les pro­duc­teurs de can­na­bis

De nom­breux in­ves­tis­seurs pru­dents ont dé­ci­dé de prendre leurs pro­fits

Le Journal de Quebec - - ARGENT - PIERRE COU­TURE

La pre­mière jour­née de vente lé­gale de can­na­bis au pays ne pas­se­ra pas à l’his­toire pour les in­ves­tis­seurs. Les titres des plus gros pro­duc­teurs de can­na­bis ca­na­diens ont connu une jour­née de déprime sur les mar­chés.

Le plus im­por­tant four­nis­seur de la So­cié­té qué­bé­coise du can­na­bis (SQDC), HEXO, a vu son titre glis­ser de près de 6 % pour at­teindre 7,74 $ à la Bourse de Toronto.

Le pro­duc­teur HEXO, de Ga­ti­neau, dé­tient pour­tant un contrat d’ap­pro­vi­sion­ne­ment d’un mil­liard $ avec la SQDC. Mar­di ma­tin, le titre D’HEXO s’échan­geait à 9,12 $ avant sa dé­grin­go­lade.

Le plus gros pro­duc­teur de can­na­bis au monde, Ca­no­py Growth, a lui aus­si vu son titre se faire mal­me­ner. L’ac­tion de Ca­no­py a glis­sé de 4,3 %, à 65,76 $.

Les titres des pro­duc­teurs Til­ray et Cro­nos ont aus­si connu leurs parts d’en­nuis hier, per­dant res­pec­ti­ve­ment 6,3 % et 7,5 % à la Bourse Nas­daq.

Par­mi les gros pro­duc­teurs ins­crits au par­quet to­ron­tois, seul le titre d’aphria a su ter­mi­ner la séance en ter­ri­toire po­si­tif avec un gain de près de 4 %.

Se­lon plu­sieurs ana­lystes, de nom­breux in­ves­tis­seurs ont dé­ci­dé de prendre leurs pro­fits en cette pre­mière jour­née de lé­ga­li­sa­tion de la consom­ma­tion de can­na­bis à des fins ré­créa­tives au Ca­na­da.

« On a eu droit à une jour­née ponc­tuée de hauts et de bas », a ré­su­mé l’ana­lyste de Cor­mark Se­cu­ri­ties, Jesse Pyt­lak.

Mar­di, les in­ves­tis­seurs avaient éga­le­ment dé­ci­dé de prendre une pause, alors que les titres de Ca­no­py Growth, Au­ro­ra et Aphria ont dé­cli­né de plus de 6 %.

FUL­GU­RANTE AS­CEN­SION

Il faut dire que l’as­cen­sion des titres des pro­duc­teurs ca­na­diens de can­na­bis sur les mar­chés bour­siers a été spec­ta­cu­laire au cours de la der­nière an­née. L’in­dice ma­ri­jua­na de la Bourse de Toronto a ex­plo­sé de 170 % du­rant cette pé­riode.

Par exemple, le titre de Ca­no­py Growth a bon­di de plus de 430 % au cours des 12 der­niers mois, pas­sant de 12,25 $ à 65,76 $.

Les quelque 140 pro­duc­teurs ca­na­diens de can­na­bis pèsent main­te­nant tout près de 60 mil­liards $ sur les mar­chés fi­nan­ciers. De nom­breux ana­lystes s’at­tendent à voir une conso­li­da­tion sur­ve­nir au sein de l’in­dus­trie du can­na­bis ca­na­dien au cours des pro­chains mois.

DES TITRES SO­LIDES

Un rap­port de re­cherche pu­blié hier par la Banque Scotia sou­tient que l’in­dus­trie ca­na­dienne du can­na­bis est « réelle » et que « des pro­fits se­ront réa­li­sés » par les pro­duc­teurs.

Les ana­lystes de la Scotia, Oli­ver Rowe et Ben Isaac­son, croient que les in­ves­tis­seurs doivent se concen­trer sur le nombre de grammes de can­na­bis ven­dus comme un pro­duit et non comme un in­gré­dient.

Par ailleurs, l’an­cien pre­mier mi­nistre ca­na­dien Brian Mul­ro­ney se join­dra au con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion du pro­duc­teur amé­ri­cain de can­na­bis, Acreage Hol­dings.

PHO­TO REU­TERS

Le PDG de Ca­no­py Growth, Bruce Lin­ton (à gauche), a ac­cueilli les premiers ache­teurs de can­na­bis lé­gal au Ca­na­da hier à mi­nuit à Saint-jean de Terre-neuve.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.