Ré­cla­ma­tion de 8 M$ à la Ville de Qué­bec

Les villes dé­fu­sion­nées veulent l’ar­gent dé­jà pro­mis

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - JEAN-LUC LAVAL­LÉE

Même si la sa­ga ju­di­ciaire de l’ag­glo­mé­ra­tion est loin d’être ter­mi­née, les villes de L’an­cien­neLo­rette et Saint-au­gus­tin es­pèrent tou­cher un ma­got de 8 M$ d’ici la fin de l’an­née.

Les pro­cu­reurs des deux villes dé­fu­sion­nées de­mandent à la Ville de Qué­bec de ver­ser dans les meilleurs dé­lais, idéa­le­ment cet au­tomne, la somme d’ar­gent qu’elle a dé­jà re­con­nu avoir fac­tu­rée en trop au fil des ans pour la quote-part d’ag­glo­mé­ra­tion.

ER­REURS DE CAL­CUL

Rap­pe­lons que lors du pro­cès en Cour su­pé­rieure, qui s’est éche­lon­né sur 17 jours en dé­but d’an­née, la Ville de Qué­bec avait pro­cé­dé à une sé­rie d’« ad­mis­sions ». Elle avait no­tam­ment re­con­nu cer­taines er­reurs de cal­cul et s’était en­ga­gée à ver­ser un mon­tant ap­proxi­ma­tif de 3,2 M$ à L’an­cienne-lo­rette et de 4,8 M$ à Saint-au­gus­tin, pour un to­tal de 8 M$.

Au terme du pro­cès, le juge Ber­nard God­bout a tou­te­fois condam­né la Ville de Qué­bec à leur rem­bour­ser un mon­tant net­te­ment su­pé­rieur, soit 38 M$. Qué­bec a choi­si de contes­ter sa condam­na­tion en Cour d’ap­pel.

Or, les villes liées n’ont pas l’in­ten­tion d’at­tendre la fin des pro­cé­dures ju­di­ciaires pour tou­cher l’ar­gent dé­jà pro­mis par le maire Ré­gis La­beaume.

RÉ­SO­LU­TION À SAINT-AU­GUS­TIN

Les élus de Saint-au­gus­tin viennent d’adop­ter une ré­so­lu­tion pour man­da­ter la firme Pri­ce­wa­te­rhou­se­coo­pers afin d’éta­blir le mon­tant pré­cis qui leur est dû. Le texte de la ré­so­lu­tion sti­pule que l’ar­gent de­vrait être ver­sé « mal­gré l’ap­pel lo­gé par la Ville de Qué­bec » en rai­son des ad­mis­sions de­vant le tri­bu­nal.

À L’an­cienne-lo­rette, la po­si­tion est la même. Les pro­cu­reurs « sont dé­jà man­da­tés dans ce dos­sier pour l’ap­pel, ce qui in­clut l’éven­tuel re­cou­vre­ment des sommes ad­mises », a in­di­qué la res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions, Ca­ro­line For­tin Du­puis.

La Ville de Qué­bec n’a pas vou­lu se com­mettre sur un rem­bour­se­ment à court terme. « La Ville et les pro­cu­reurs des par­ties au­ront des échanges sur la suite concer­nant les mon­tants ad­mis. Nous ne pou­vons donc com­men­ter plus en dé­tail le ver­se­ment des mon­tants pour le mo­ment », a ré­pon­du par cour­riel le porte-pa­role de la Ville, Da­vid O’brien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.