Un fils à ma­man… en­core un autre

Le Journal de Quebec - - VIE - LOUISE DES­CH­TE­LETS louise.des­cha­te­[email protected]­be­cor­me­dia.com

Je lis ce ma­tin l’his­toire de cette femme qui dé­sire que son fils im­ma­ture as­siste au ma­riage de sa fille, alors que cette der­nière ne veut sur­tout pas lui voir la face, vu qu’il a ja­dis pour­ri le ma­riage de sa soeur par ses com­por­te­ments dé­pla­cés. Cette femme qui signe « Mère un jour mère tou­jours » ose se pro­po­ser pour trou­ver la so­lu­tion au conflit entre frère et soeur, alors que c’est elle la res­pon­sable, elle qui a créé le pro­blème.

Une femme ne peut pas dé­ve­lop­per la mas­cu­li­ni­té de son fils seule. C’est le rôle de son ma­ri de le faire. Elle de­vrait ac­cep­ter de se re­ti­rer du décor pour ren­voyer son fils vers son père. Et même si ce der­nier me semble as­sez mou, ça risque quand même d’être mieux pour le fils d’avoir af­faire à son père.

Comme bien des femmes du Qué­bec, elle ne semble pas avoir com­pris qu’un gar­çon, ce n’est pas une fille. Ça ne s’élève pas pa­reil. « La même re­cette ap­pli­quée sur votre fils ne don­ne­ra ja­mais les mêmes ré­sul­tats que sur vos filles, Ma­dame. Si un jour vous réus­sis­sez à ac­cep­ter ça et à le mettre en pra­tique, vous y ga­gne­rez cer­tai­ne­ment au change.

Si­non, je vous pré­dis que l’éga­li­té des chances prise dans ce sens-là, ça va vous conduire droit dans le mur où vous me sem­blez dé­jà vous être en­cas­trée. À vous d’ac­cep­ter de re­cu­ler pour vous re­prendre et lais­ser la place à votre ma­ri. Mais en êtes-vous ca­pable ? Jus­qu’à quel point le vou­lez-vous ? » Ano­nyme

Vous l’avez lu comme moi, le père fut ab­sent pen­dant toute la jeu­nesse des en­fants, et c’est la mère qui a dû pal­lier le manque. Elle avoue ne pas avoir été à la hau­teur de la tâche avec un fis­ton dif­fi­cile, agres­sif, co­lé­rique, et dé­sor­mais consom­ma­teur de drogue et d’al­cool. Mais le mal était fait. La mère n’ayant ja­mais vou­lu ad­mettre que ce gar­çon avait be­soin d’une poigne masculine pour tra­ver­ser ses pro­blèmes et pas­ser à l’âge adulte, il est peu pro­bable qu’elle en ac­cepte l’iné­luc­table né­ces­si­té main­te­nant. Es­pé­rons que ce clash sur­ve­nu à l’oc­ca­sion du ma­riage de leur fille amène le père à s’im­pli­quer et la mère à lui cé­der toute la place pour éven­tuel­le­ment amé­lio­rer l’avenir de ce gar­çon bien mal par­ti.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.