Des chan­ge­ments en vue à la CCNQ

La mi­nistre res­pon­sable, Ge­ne­viève Guil­bault, veut re­voir la gou­ver­nance

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - MARC-AN­DRÉ GA­GNON

La nou­velle mi­nistre res­pon­sable de la Ca­pi­tale-na­tio­nale, Ge­ne­viève Guil­bault, n’écarte pas la pos­si­bi­li­té de pro­cé­der à des chan­ge­ments à la di­rec­tion de la Com­mis­sion de la ca­pi­tale na­tio­nale du Qué­bec (CCNQ), sé­vè­re­ment cri­ti­quée par la vérificatrice gé­né­rale en juin der­nier.

« On va voir de quelle fa­çon on peut amé­lio­rer peut-être le fonc­tion­ne­ment, parce que je vous rap­pelle qu’il y a eu un rap­port de la vérificatrice gé­né­rale qui était as­sez ac­ca­blant sur la gou­ver­nance de la Com­mis­sion de la ca­pi­tale na­tio­nale. Donc, moi, c’est sûr que je vais es­sayer de re­dres­ser ça », a dé­cla­ré Mme Guil­bault à l’en­trée du cau­cus des dé­pu­tés de la CAQ, mer­cre­di ma­tin.

La vice-pre­mière mi­nistre en­tend ren­con­trer pro­chai­ne­ment la di­rec­tion de la CCNQ. Elle sou­haite que l’or­ga­nisme, res­pon­sable no­tam­ment de la pro­me­nade Sa­muel-de Cham­plain et des Nou­velles-ca­sernes, « puisse me­ner à terme plus de pro­jets ».

« J’ai cer­tai­ne­ment des ques­tions à po­ser aux gens qui sont en place et on va voir de quelle fa­çon on peut tra­vailler plus et mieux en­semble », a ré­su­mé la dé­pu­tée ca­quiste de Louis-hé­bert.

Au terme de son ana­lyse, la vérificatrice Guy­laine Le­clerc avait re­le­vé « plu­sieurs la­cunes liées à la ges­tion des pro­jets, liées à la ges­tion des contrats » par la CCNQ. « Cer­taines pra­tiques de ges­tion à la Com­mis­sion ne fa­vo­risent pas une bonne uti­li­sa­tion des fonds pu­blics », avait si­gna­lé Mme Le­clerc dans son rap­port.

GRAND MÉ­NAGE

La di­rec­trice gé­né­rale ac­tuelle de la CNNQ, Ma­rie Claire Ouel­let, n’échap­pe­ra vrai­sem­bla­ble­ment pas à la ré­éva­lua­tion des per­sonnes en poste dans la haute fonc­tion pu­blique lan­cée par le nou­veau gou­ver­ne­ment ca­quiste.

Li­bé­rale de longue date, Mme Ouel­let roule sa bosse de­puis plu­sieurs an­nées dans la fonc­tion pu­blique. At­ta­chée de presse de Marc-yvan Cô­té sous Ro­bert Bou­ras­sa, elle est plus tard de­ve­nue se­cré­taire gé­né­rale du gou­ver­ne­ment Cha­rest, de 2005 à 2012.

Ta­blet­tée pen­dant un cer­tain temps à l’of­fice du tou­risme de Qué­bec par le gou­ver­ne­ment Ma­rois, elle a ré­in­té­gré la haute fonc­tion pu­blique avec le re­tour des li­bé­raux au pou­voir en 2014. Après avoir oc­cu­pé un poste de conseillère stra­té­gique au bu­reau du sous-mi­nistre au Tou­risme, elle est de­ve­nue, à l’au­tomne 2015, sous-mi­nistre as­so­ciée aux Re­la­tions in­ter­na­tio­nales et à la Fran­co­pho­nie.

Mme Ouel­let a été nom­mée à la tête de la CCNQ par le gou­ver­ne­ment Couillard en sep­tembre 2017, suc­cé­dant ain­si à l’ex-can­di­date pé­quiste Fran­çoise Mer­cure, nom­mée au poste de di­rec­trice gé­né­rale en 2012 par le gou­ver­ne­ment pé­quiste de l’époque.

Très cri­tique, le dé­pu­té ca­quiste Éric Caire avait alors as­so­cié la no­mi­na­tion d’une « li­bé­rale no­toire » à ses « ac­coin­tances po­li­tiques ».

« IL Y A EU UN RAP­PORT DE LA VÉRIFICATRICE GÉ­NÉ­RALE QUI ÉTAIT AS­SEZ AC­CA­BLANT SUR LA GOU­VER­NANCE DE LA COM­MIS­SION. [...] C’EST SÛR QUE JE VAIS ES­SAYER DE RE­DRES­SER ÇA. » – Ge­ne­viève Guil­bault, mi­nistre res­pon­sable de la Ca­pi­tale-na­tio­nale

PHO­TO JEAN-FRAN­ÇOIS DESGAGNÉS

La vice-pre­mière mi­nistre, en marche vers le Conseil des mi­nistres, hier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.