Sa por­no­gra­phie ju­vé­nile est de l’art, se­lon lui

Un pé­do­phile de 70 ans di­gère mal sa culpa­bi­li­té

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - MI­CHAËL NGUYEN

La tête di­ri­geante d’un « club so­cial » de pé­do­philes di­gère mal sa culpa­bi­li­té et ré­clame un nou­veau pro­cès, entre autres, car sa por­no­gra­phie ju­vé­nile au­rait dû se­lon lui être consi­dé­rée comme de l’art.

Même si sa dé­fense a été ba­layée du re­vers de la main par un juge, An­dré Faivre per­siste et signe qu’il n’a ja­mais rien fait d’illé­gal.

« Le juge de pre­mière ins­tance a er­ré », sou­tient le pé­do­phile dans son avis d’ap­pel dé­po­sé cette se­maine à Mon­tréal.

Faivre, 70 ans, a été dé­cla­ré cou­pable le mois pas­sé d’une sé­rie de crimes sexuels sur des en­fants, im­pli­quant non seu­le­ment de la por­no­gra­phie ju­vé­nile, mais aus­si des at­ten­tats à la pu­deur, des contacts sexuels et de la gros­sière in­dé­cence.

À son ar­res­ta­tion lors d’une vaste opé­ra­tion de la Sû­re­té du Qué­bec, Faivre n’avait mon­tré au­cun signe d’in­quié­tude. Lors de son in­ter­ro­ga­toire, il avait même par­lé ou­ver­te­ment de son at­ti­rance en­vers les jeunes gar­çons.

Et si plu­sieurs des ac­cu­sés avaient plai­dé cou­pables, le sep­tua­gé­naire est le seul à avoir cla­mé son in­no­cence en de­man­dant de su­bir un pro­cès, sûr d’être ac­quit­té.

C’est à ce mo­ment qu’il a été ré­vé­lé que Faivre était à la tête d’un vé­ri­table « club so­cial » de pé­do­philes qui se ren­con­traient pour échan­ger sur les fa­çons d’at­ti­rer des en­fants sans éveiller les soup­çons des pa­rents.

PREUVE CONTES­TÉE

Mais pour Faivre, le juge s’est fié à de la preuve non ad­mis­sible pour le dé­cla­rer cou­pable. La preuve de por­no­gra­phie ju­vé­nile n’au­rait ja­mais dû être re­te­nue, ajoute-t-il dans son avis d’ap­pel.

Faivre rap­pelle éga­le­ment que, se­lon un ar­ticle du Code cri­mi­nel, il ne peut être dé­cla­ré cou­pable de por­no­gra­phie ju­vé­nile si le ma­té­riel a « un but lé­gi­time lié à l’ad­mi­nis­tra­tion de la jus­tice, à la science, à la mé­de­cine, à l’édu­ca­tion ou aux arts », ce qui est se­lon lui le cas.

Il de­mande donc soit d’être ac­quit­té, soit d’ob­te­nir un nou­veau pro­cès.

Entre-temps, An­dré Faivre re­vien­dra de­vant le juge de pre­mière ins­tance pour les plai­doi­ries sur la peine. La Cou­ronne a d’ores et dé­jà an­non­cé qu’elle en­vi­sa­geait de de­man­der à ce que le pé­do­phile soit dé­cla­ré dé­lin­quant dan­ge­reux.

PHO­TO COUR­TOI­SIE

An­dré Faivre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.