Le Ca­na­da, plus grand pol­lueur du G7

Le Journal de Quebec - - OPINIONS - An­dré Main­guy

Si le PM Jus­tin Tru­deau vou­lait vé­ri­ta­ble­ment di­mi­nuer la pol­lu­tion au Ca­na­da, il n’en­ver­rait pas des chèques aux fa­milles de l’on­ta­rio, de la Sas­kat­che­wan et du Nou­veau-bruns­wick, mais il in­vi­te­rait l’on­ta­rio, en par­ti­cu­lier, à dis­cu­ter avec le Qué­bec, pour que la pro­vince soit ali­men­tée par l’éner­gie propre d’hy­dro-qué­bec, et qu’elle ferme ain­si des cen­trales au pé­trole lourd.

Hy­dro-qué­bec pos­sède d’im­por­tants sur­plus d’élec­tri­ci­té, et les li­bé­raux fé­dé­raux font comme si le Qué­bec était un pays, pas une pro­vince ca­na­dienne.

Faire de la po­li­tique avec la pol­lu­tion de­vrait en­traî­ner une res­pon­sa­bi­li­té po­li­tique ma­jeure. Pour chaque ci­toyen ca­na­dien, nous sommes les plus im­por­tants pol­lueurs des pays in­dus­tria­li­sés. Le Qué­bec doit-il en­vi­sa­ger l’in­dé­pen­dance, parce que l’opi­nion de son gou­ver­ne­ment élu avec une forte ma­jo­ri­té est to­ta­le­ment éva­cuée des dé­ci­sions fé­dé­rales ?

Il y a un an, la route Trans­ca­na­dienne, au Nou­veau-bruns­wick, a été to­ta­le­ment cou­pée par les inon­da­tions dues aux chan­ge­ments cli­ma­tiques. On a en­ten­du le PM Tru­deau par­ler d’un in­ci­dent lo­cal, non de por­tée na­tio­nale. Il y a de plus en plus d’in­ci­dents lo­caux en ma­tière de cli­mat. Pen­sons aux dom­mages ca­tas­tro­phiques de Ga­ti­neau, les­quels sont au ren­dez-vous d’an­née en an­née...

L’hu­ma­ni­té est en pé­ril, et nous avons des po­li­ti­ciens qui agissent comme si nos en­fants et pe­tits-en­fants avaient tout le temps de­vant eux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.