Un ré­seau des Hells An­gels dans la mire des po­li­ciers

Une dou­zaine de per­qui­si­tions ont eu lieu hier en Mon­té­ré­gie

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - ERIC THI­BAULT

Six mois après avoir dé­sta­bi­li­sé les Hells An­gels avec l’opé­ra­tion Ob­jec­tion, les po­li­ciers s’at­taquent à un autre ré­seau de tra­fic de stu­pé­fiants sous la main­mise des mo­tards, en Mon­té­ré­gie.

Mar­quée par une dou­zaine de per­qui­si­tions hier, cette nou­velle en­quête vise une or­ga­ni­sa­tion contrô­lant la dis­tri­bu­tion de la drogue dans la ré­gion de Saint-jean­sur-ri­che­lieu et qui ver­se­rait un pour­cen­tage de ses re­cettes à quelques membres in­fluents des Hells, a ap­pris Le Jour­nal de sources po­li­cières.

Se­lon nos in­for­ma­tions, la ré­si­dence de la pré­su­mée tête di­ri­geante de ce ré­seau, Sé­bas­tien Pri­meau, à Na­pier­ville, ain­si que celles de deux autres sus­pects ha­bi­tant sur la même rue comp­taient par­mi les pro­prié­tés fouillées par les forces de l’ordre.

« L’opé­ra­tion vise à ré­col­ter de la preuve et à sai­sir des stu­pé­fiants. Au­cune ar­res­ta­tion n’est pré­vue », a fait sa­voir la ser­gente In­grid As­se­lin de la Sû­re­té du Qué­bec hier ma­tin.

LE FIEF DES GLADIATEURS

Au­cune ac­cu­sa­tion n’a en­core été por­tée dans cette af­faire.

Sé­bas­tien Pri­meau, 33 ans, n’a pas de ca­sier ju­di­ciaire, ayant été ac­quit­té ou li­bé­ré d’ac­cu­sa­tions de voies de fait, d’en­trave à la jus­tice et d’in­tro­duc­tion par ef­frac­tion qui ont dé­jà été por­tées contre lui entre 2003 et 2013.

Près d’une cen­taine de po­li­ciers de l’es­couade na­tio­nale de ré­pres­sion du crime or­ga­ni­sé (ENRCO), de l’es­couade ré­gio­nale mixte de la Mon­té­ré­gie et du Ser­vice de po­lice de Saint-jean-sur-ri­che­lieu ont ef­fec­tué les per­qui­si­tions d’hier, qui se sont éten­dues jus­qu’à Mon­tréal.

Saint-jean-sur-ri­che­lieu est un sec­teur où les Hells et leurs exé­cu­tants contrôlent le mar­ché des stu­pé­fiants de­puis des dé­cen­nies.

À l’époque de la guerre des mo­tards du­rant les an­nées 1990, c’était les Jo­kers, un dé­funt club-école des Hells, qui y avaient éri­gé leur re­paire.

Au­jourd’hui, c’est un autre « club sup­por­teur » des Hells, bap­ti­sé les Gladiateurs, qui se­rait très ac­tif à Saint-jean-sur-ri­che­lieu pour veiller aux af­faires illi­cites des Hells.

Un autre club de mo­tards sym­pa­thi­sants des Hells, le Beast Crew, est éga­le­ment pré­sent dans cette par­tie de la Mon­té­ré­gie.

En avril der­nier, l’opé­ra­tion an­ti­drogue Ob­jec­tion, éga­le­ment me­née par L’ENRCO dans plu­sieurs ré­gions du Qué­bec, avait per­mis d’ac­cu­ser une soixan­taine de pré­su­més tra­fi­quants, dont quatre membres en règle des Hells.

La moi­tié de ces ac­cu­sés a dé­jà plai­dé cou­pable au pa­lais de jus­tice de Mon­tréal.

PHO­TO AGENCE QMI, ERIK PETERS

Les po­li­ciers ont fouillé trois ré­si­dences d’une même rue à Na­pier­ville, dont celle du lea­der pré­su­mé d’un ré­seau de tra­fi­quants, hier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.